»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/04/2019 à 16h30 Viktoria Invest (ex-Electricite et Eaux de Madagascar) -3,01% 3,220€
  • VI - FR0000035719
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Electricité et Eaux de Madagascar : possible reprise du contrôle des actifs cambodgiens

Electricité et Eaux de Madagascar : possible reprise du contrôle des actifs cambodgiens
Electricité et Eaux de Madagascar : possible reprise du contrôle des actifs cambodgiens
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors qu'Electricité et Eaux de Madagascar (EEM) traverse, depuis le mois de décembre 2017, une grave crise du fait de la perte de contrôle frauduleuse de ses deux filiales cambodgiennes Victoria Angkor Company Ltd et Victoria Angkor Real Estate, la Cour d'appel de Paris vient, le 4 avril, de condamner lourdement l'ancien dirigeant François Gontier à accomplir, sous astreinte de dix mille euros par jour, toutes formalités utiles auprès des autorités publiques cambodgiennes pour faire acter qu'il n'est pas, contrairement à ses affirmations et manoeuvres, le représentant légal de l'hôtel Victoria Angkor Company Ltd.

La Cour d'appel de Paris rappelle dans sa décision que François Gontier a démissionné, depuis le 18 juin 2015, de son poste de Président de la société Victoria Angkor Company Ltd et qu'un Protocole du 3 avril 2017 acte l'engagement de François Gontier de procéder, au Cambodge, aux formalités permettant de rendre effectives ses démissions de Président et d'administrateur de Victoria Angkor.

François Gontier a également été condamné à payer à la société la somme de 30.000 euros au titre des frais de justice.

La reconnaissance judiciaire de la plénitude des pouvoirs de la société pour désigner ses représentants légaux au sein de ses filiales cambodgiennes est désormais acquise et le Conseil d'Administration a immédiatement saisi ses Conseils en France et au Cambodge pour accompagner l'exécution de cette décision.

Les perspectives sur l'année 2019 restent favorables et le seront d'autant plus si les grands groupes d'actionnaires associent leurs efforts pour reprendre le contrôle du 1er actif de la société, sans céder aux pressions et menaces de François Gontier tant en France qu'au Cambodge, commente le Conseil.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com