Cotation du 26/01/2022 à 17h35 Ekinops -0,95% 7,330€

Ekinops : relèvement de l'objectif annuel de marge d'EBITDA

Ekinops : relèvement de l'objectif annuel de marge d'EBITDA
Ekinops : relèvement de l'objectif annuel de marge d'EBITDA
Crédit photo © Ekinops

(Boursier.com) — A l'issue du 1er semestre de l'exercice 2021, le chiffre d'affaires d'Ekinops s'est établi à 50,8 ME, contre 45,8 ME un an plus tôt, soit une progression de +11% (+13% à taux de change constants). Le groupe enregistre ainsi une croissance à deux chiffres, réalisant à cette occasion le chiffre d'affaires semestriel le plus élevé de son histoire en franchissant pour la première fois la barre des 50 MEUR de chiffre d'affaires sur un semestre.

Sur le plan géographique, la période écoulée a notamment été marquée par une forte dynamique de l'activité réalisée en Amérique du Nord et EMEA (hors France). En Amérique du Nord, la croissance s'est élevée à +15% au 1er semestre, portée à +25% exprimée en dollar US. Outre le succès des équipements de Transport optique, les ventes de solutions d'Accès ont quasi doublé dans cette zone au cours de la période, affichant un chiffre d'affaires à 7 chiffres sur le semestre. La zone EMEA, quant à elle, a clôturé le semestre en forte progression de +22%. La France, qui a totalisé 33% de l'activité semestrielle, a enregistré une croissance de +4%, principalement en raison d'un effet de base défavorable.

La marge brute semestrielle s'est établie à 27,8 ME, en progression de +12% par rapport à la même période de l'an dernier. Elle a notamment tiré parti du décollage des ventes des solutions d'Accès en Amérique du Nord et de la progression dynamique des activités logiciels et services, qui représentent désormais 12% du chiffre d'affaires (vs. 8% un an plus tôt), sous l'effet du succès des solutions de virtualisation.
La marge brute représente ainsi 54,7% du chiffre d'affaires consolidé du 1er semestre 2021. Ce niveau est largement conforme à l'ambition du groupe et se situe dans la borne haute de la fourchette normative visée sur le long terme (52% - 56%).

L'EBITDA semestriel ressort à 9,4 ME, contre 6,5 ME réalisés au 1er semestre 2020, avec une bonne maîtrise des charges opérationnelles (hausse limitée de +9%) tout en menant les investissements nécessaires pour accompagner le développement et la croissance du groupe (+18 nouveaux recrutements nets sur le semestre, principalement pour l'accroissement des équipes 'R&D').
La marge d'EBITDA marque un nouveau niveau record, à 18,4% contre 14,3% au 1er semestre 2020 et 15,9% sur l'ensemble de l'exercice 2020.

Après comptabilisation des dotations nettes aux amortissements et provisions (5,7 ME dont 2,9 ME d'amortissements liés aux technologies et allocation des prix d'acquisition), des charges non décaissables relatives aux paiements en actions (1,2 ME) et des charges patronales qui y sont liées (0,6 ME), le résultat opérationnel courant s'est établi à 1,9 ME au 1er semestre de 2021, en hausse de +81% par rapport à l'année précédente, représentant 3,7% du chiffre d'affaires. Hors amortissements liés aux actifs intangibles identifiés post allocation des prix d'acquisition, la marge opérationnelle courante ressort à 9,5%.

En l'absence d'autres produits et charges opérationnels significatifs au 1er semestre de 2021 (0,1 ME),
le résultat opérationnel ressort à 1,8 ME (contre 1,2 ME en S1 2020).
Après prise en compte du résultat financier de +0,1 ME (dont 0,3 ME de gain de change) et d'une charge d'impôt de 0,3 ME, le résultat net semestriel progresse de plus de +75% pour s'établir à 1,6 ME.

Au titre du 1er semestre de 2021, Ekinops a généré une capacité d'autofinancement de 9,2 ME contre 6,6 ME un an auparavant (+38%), conduisant à un cash-flow opérationnel de 4,6 ME après augmentation du besoin en fonds de roulement qui s'est élevée à 4,3 ME, notamment sous l'impact d'une activité soutenue en fin de semestre et des différents reports de cotisations fiscales et sociales dont le Groupe avait bénéficié dans le cadre des dispositifs gouvernementaux liés à la crise sanitaire en 2020.

Les flux d'investissement (immobilisations et 'R&D') ont consommé 2,1 ME, stable par rapport à l'année précédente.

Les flux de financement se sont élevés à 5,2 ME, dont 2,3 ME de remboursements d'emprunts bancaires contre 13,5 ME de nouveaux emprunts l'an dernier, quand Ekinops avait bénéficié des prêts mis en place par les États pour faire face à la pandémie (PGE en France et PPP aux États-Unis).

Au 30 juin 2021, la trésorerie disponible était ainsi portée à 47 ME, pour des emprunts financiers ramenés à 27 ME. Ekinops bénéficiait d'une situation financière particulièrement solide et renforcée à l'issue du semestre, avec une trésorerie nette de 20 ME à mi-2021, contre 18,1 ME à fin 2020.

Au 30 juin 2021, les capitaux propres d'Ekinops s'élevaient à 94,5 ME.

Perspectives : relèvement de l'objectif annuel de marge d'EBITDA

Le Groupe a maintenu le cap d'une croissance soutenue à deux chiffres au 1er semestre 2021, surperformant ses marchés et ses principaux concurrents.

Au-delà de ces bons résultats semestriels, qui témoignent de l'adéquation des solutions d'Ekinops aux attentes des opérateurs et de la capacité du Groupe à capter leurs investissements, le semestre a été marqué par un bon niveau de prises de commandes qui laisse augurer la poursuite d'une solide croissance dans les prochains mois en dépit d'une situation sanitaire toujours instable.

Les tensions mondiales persistantes en matière d'approvisionnement pour certains composants électroniques n'occasionnent à ce jour que peu d'impact sur l'activité du Groupe. Cela reste un sujet d'attention et de vigilance pour Ekinops qui a parfaitement su maîtriser sa chaîne d'approvisionnement et faire preuve d'agilité en matière de sourcing et de gestion de ses stocks depuis la fin 2020.

Le Groupe confirme son objectif de croissance à deux chiffres de son activité pour l'exercice 2021.

Sur le plan de la rentabilité, l'objectif annuel de marge brute, un taux compris entre 52% et 56%, a été atteint dans le haut de la fourchette au 1er semestre, et l'objectif annuel d'EBITDA, marge comprise entre 12% et 16%, a été dépassé. Au regard de ces performances et des perspectives favorables du 2nd semestre, Ekinops relève son objectif annuel d'EBITDA, et vise désormais une marge d'EBITDA située entre 14% et 18%.

Fort de sa situation financière nette largement excédentaire, Ekinops reste actif sur le plan de la croissance externe et continue d'explorer toutes les opportunités d'acquisition créatrices de valeur pour l'entreprise.

©2021-2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Ekinops

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités