Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/07/2020 à 17h35 Ekinops -6,67% 5,740€

Ekinops : la gestion des coûts porte ses fruits

Ekinops : la gestion des coûts porte ses fruits
Ekinops : la gestion des coûts porte ses fruits
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A l'issue de l'exercice 2019, Ekinops a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 93,5 millions d'euros en progression soutenue de +11% sur 12 mois (+9,7% à taux de change constants), dont +15% sur le 2nd semestre 2019 (+13,3% à taux de change constants). Le groupe a ainsi réalisé une performance conforme à son ambition long terme visant à délivrer une croissance organique à deux chiffres.

La marge brute s'est élevée à 49,9 ME, en progression de +6%. Le taux de marge brute s'est ainsi établi à 53,4%, dans la borne haute de la fourchette normative visée à long terme par le groupe (50% - 55%), contre un niveau exceptionnellement élevé en 2018 de 55,9%.

L'Ebitda est de 15 ME en 2019 (+43% par rapport à 2018), bénéficiant de la maîtrise de la structure de coûts. La marge d'Ebitda s'inscrit à 16% en 2019 (14% hors impact IFRS 16), contre 12,4% sur l'ensemble de l'exercice 2018.

Le résultat opérationnel courant ressort à 4,6 ME en 2019, soit 4,9% du chiffre d'affaires (1,3 ME l'année précédente ; +255%).

Le résultat net part du groupe est de 1,6 ME sur l'exercice (-0,7 ME un an plus tôt).

Trésorerie

En 2019, Ekinops a généré +12,4 ME de capacité d'autofinancement, conduisant à un cash-flow opérationnel de +10,5 ME après variation du besoin en fonds de roulement. Les flux d'investissements se sont élevés à -16,1 ME, dont -3,9 ME de Capex (immobilisations et R&D) et -12,2 ME consacrés à l'acquisition de la technologie OTN en juillet 2019 et au décaissement du dernier complément de prix relatif à l'acquisition de OneAccess. Les flux de financements s'établissent à +13,1 ME, portés par l'augmentation de capital par placement privée de +7,3 ME (nets des frais) réalisée en juin 2019 pour financer l'OTN et par l'émission de nouveaux emprunts bancaires pour +7,9 ME (nets des remboursements). Au final, la variation de trésorerie s'est élevée à +7,5 ME en 2019.

Perspectives

Dans le sillage de la progression enregistrée en 2018, les résultats de l'exercice 2019 témoignent pleinement du succès du rapprochement avec OneAccess et de la forte création de valeur générée.

Au cours des prochains mois, le groupe entend continuer à mettre l'accent sur les applications à forte valeur ajoutée (SD-WAN - Software-Defined Wide Area Network -, white box et uCPE, OneOS6, VNF, prestations de services, routeurs 1G/10G, OTN, logiciel SDN, etc.).

Les récents succès en matière de virtualisation (MEF Award, Orange Business Services) confortent le statut d'innovateur du groupe dans ce domaine et son objectif de s'affirmer comme le champion des solutions de virtualisation de nouvelle génération pour les opérateurs.

Objectifs financiers 2020

Ekinops aborde l'exercice 2020 en confirmant son ambition visant à délivrer, sur le long terme, une croissance organique à deux chiffres par exercice, comme en 2018 (+14% en données pro forma) et en 2019 (+11%). La stratégie vertueuse de montée en gamme, avec des ventes de solutions logicielles qui vont continuer de progresser au cours des prochains exercices, conforte également le groupe vis-à-vis de son objectif de délivrer un taux de marge brute compris dans la fourchette normative 50% - 55%, et donc supérieur aux standards de son industrie.

Au niveau opérationnel, le groupe confirme son objectif d'une augmentation maîtrisée de ses charges, entre 2 ME et 4 ME (hors charges d'amortissement et investissement exceptionnel) par rapport à 2019, du fait de la comptabilisation en année pleine de la nouvelle activité OTN et des embauches à réaliser pour accompagner la croissance.

Quels impacts potentiels de l'épidémie de coronavirus ?

A ce jour, l'épidémie n'a pas d'impact majeur sur l'activité du groupe. Le groupe rappelle que la production de ses équipements est intégralement réalisée en Europe, à partir de sites d'assemblage basés en France, en Belgique et en Hongrie. Néanmoins, les tensions sur l'approvisionnement de certains composants produits en Chine pourraient entraîner de potentiels décalages de livraisons d'équipements. Le groupe oeuvre à des solutions alternatives d'approvisionnement pour certaines catégories de composants et pièces.

Le groupe tiendra le marché informé de toute évolution notable de la situation sur son activité.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !