Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 17h39 Eiffage +1,83% 70,180€
  • FGR - FR0000130452
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Eiffage : résultat net semestriel proche de l'équilibre

Eiffage : résultat net semestriel proche de l'équilibre
Eiffage : résultat net semestriel proche de l'équilibre
Crédit photo © Gaël Arnaud / Eiffage Rail Express

(Boursier.com) — Le groupe Eiffage a enregistré au premier semestre 2020 un chiffre d'affaires de 6,9 milliards d'euros, en baisse de 18,9 % à structure réelle et de 19,6 % à périmètre et change constants (pcc). L'activité des Travaux se contracte de 18,7 % à près de 5,8 milliards d'euros (- 18,9 % pcc). Le chiffre d'affaires atteint 3,8 milliards d'euros en France (- 22,1 % à structure réelle et - 22,2 % pcc) et près de 2 milliards d'euros à l'international, en baisse de 11,1 %. Parmi les principaux pays où le Groupe est implanté, l'activité s'est avérée robuste face à la pandémie en Allemagne (+ 8,9 %) et en Espagne (- 0,8 %). En Belgique, en revanche, le chiffre d'affaires s'est contracté dans des proportions similaires à la France (- 23,8 %).

Le groupe estime que la baisse de son chiffre d'affaires Travaux entre mi-mars et fin juin, liée à la Covid-19, est de 1,40 milliard d'euros. Sur le deuxième trimestre, le plus impacté par la pandémie, l'activité est globalement en baisse de 31,4 %, dont - 29,9 % en Travaux et - 38,9 % en Concessions.

Le résultat opérationnel courant du groupe s'établit à 262 millions d'euros, en baisse de 68,7 %, pour une marge opérationnelle de 3,8 % contre 9,8 % en juin 2019. Dans la Construction, la marge opérationnelle ressort à - 2,1 % (3,4 % en juin 2019), essentiellement du fait du bâtiment en France, tandis que la rentabilité de l'immobilier et celle des travaux en Europe a mieux résisté.

Le groupe considère que l'écart de rentabilité en Travaux constaté au 1er semestre 2020 par rapport à la marge des deux dernières années (1,6 %) est entièrement imputable à la pandémie. Cette baisse de marge de 4,1 % représente une diminution du résultat opérationnel courant de 265 millions d'euros. Dans les Concessions, la marge opérationnelle se contracte à 36,2 % (51,6 % en 2019), APRR affichant, pour sa part, une baisse modérée de sa marge d'Ebitda à 73,1 %, contre 76,4 % en juin 2019. Le résultat net part du groupe du semestre est proche de l'équilibre, à - 8 millions d'euros (+290 millions d'euros un an plus tôt).

En Travaux, le carnet de commandes atteint un niveau historiquement élevé à 17,1 milliards d'euros, en hausse de 15 % sur un an (+14 % sur 3 mois). Il assure 14,8 mois d'activité aux branches Travaux. La croissance du carnet (+2,3 milliards d'euros) est due à la fois à la faiblesse de la production au cours du 2e trimestre 2020 et à l'obtention de 3 contrats majeurs en 2020 (future autoroute A79 en France, autoroute A3 en Allemagne, ligne à grande vitesse HS2 au Royaume-Uni). Toutefois, la prise de commandes des activités de fonds de commerce constituera un point d'attention au second semestre. L'activité du deuxième semestre pourra donc s'appuyer sur un carnet de commandes solide ainsi que sur une organisation du travail désormais en place pour faire face aux contraintes sanitaires qui restent de mise. Cette organisation aura un impact, certes limité, sur la productivité des chantiers.

Ainsi, dans la branche Travaux, Eiffage anticipe pour la seconde moitié de l'année un niveau d'activité légèrement inférieur à celui du 2e semestre 2019, pour tenir compte d'un impact persistant mais marginal à ce stade de la pandémie ainsi que de commandes probablement plus faibles de la part des collectivités locales et de certains clients industriels, dans des activités de cycle court. En Concessions, si le trafic autoroutier de l'été a regagné en vigueur, l'évolution de la pandémie et ses conséquences éventuelles en termes de limitation des déplacements (quatorzaine, télétravail...) ne permettent pas d'estimer de façon fiable les trafics autoroutiers et aériens. Sur l'ensemble de l'année, Eiffage anticipe une baisse marquée de son activité et de ses résultats, qui se redresseront toutefois sensiblement sur le second semestre.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !