Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/08/2020 à 17h29 EDF +0,37% 8,582€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF : une piste à creuser ?

EDF : une piste à creuser ?
EDF : une piste à creuser ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — EDF remonte de 1,6% ce mercredi sur les 9 euros, alors que le groupe planche sur un plan d'économies pour contrebalancer l'impact de la crise sanitaire sur ses comptes. Ce plan nommé "Mimosa", qui n'est pas encore finalisé, devrait ressortir entre 2 et 3 milliards d'euros selon certaines rumeurs... Confirmant le principe, un porte-parole d'EDF a souligné qu'il était trop tôt pour entrer dans les détails, tant au niveau du montant que du contenu, mais que le groupe serait à même d'en dire plus à l'occasion de la publication de ses résultats semestriels, prévus le 30 juillet prochain.

"Tout en réduisant certaines dépenses, nous n'abandonnons aucun de nos grands projets", indiquait le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, dans le journal interne d'EDF daté du 3 juillet, que l'agence Reuters a pu consulter. "Nous ne renoncerons à rien d'essentiel, mais dans quelques cas nous retarderons certaines dépenses, nous étudierons certains actifs du groupe si c'est nécessaire, et nous serons très attentifs à ce qui n'est pas immédiatement indispensable", a-t-il précisé...
Parmi les derniers avis d'analystes, AlphaValue est passé de 'vendre' à 'réduire' sur l'électricien avec un objectif de cours ajusté de 7,61 à 8,91 euros, mais Morgan Stanley de son côté a relevé le curseur de 10 à 12 euros...

Double impact

EDF a subi le double impact du coronavirus et des mesures de confinement, qui ont fait chuter la consommation et les prix de l'électricité, mais aussi perturbé les opérations de maintenance des centrales nucléaires et donc les perspectives de production du groupe, qui a cependant pu relever ses prévisions en la matière pour 2020 après les avoir fortement abaissées mi-avril...

Selon le journal 'Le Monde', le groupe "étudie plusieurs possibilités : des cessions d'actifs importants, un gel des embauches et des investissements, tout en cherchant des réductions budgétaires à tous les étages"..."Plusieurs options seraient évoquées en interne, notamment la cession de la filiale italienne du groupe, Edison, dont les activités d'exploration pétrogazière ont déjà été abandonnées en 2019. D'autres évoquent la cession de parts du distributeur Enedis (ex-ERDF) à la Caisse des dépôts, comme cela a été fait pour le réseau de transport RTE en 2017", ajoutait le quotidien.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !