Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/06/2021 à 17h36 EDF +3,30% 12,055€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF : sous pression, un retrait du projet Hercule évoqué

EDF : sous pression, un retrait du projet Hercule évoqué
EDF : sous pression, un retrait du projet Hercule évoqué
Crédit photo © Pool New / EDF

(Boursier.com) — A contre-courant, EDF se replie de 2,8% à 11,5 euros après avoir décroché de plus de 5% un peu plus tôt. Selon le site d'informations pour les marchés européens de l'énergie 'Montel', "la France n'a jamais été aussi proche de devoir abandonner son projet de restructuration d'EDF, Bruxelles refusant de céder aux exigences du gouvernement français dans le cadre de pourparlers difficiles". Sébastien Menesplier, secrétaire général de la FNME-CGT a indiqué à Montel : "la France ne maîtrise pas grand-chose dans ces négociations et attend beaucoup de la Commission européenne. C'est en cela que nous pensons que les choses sont positives pour le retrait du projet".

Les négociations entre Paris et Bruxelles autour de la réforme du nucléaire français et de la réorganisation d'EDF traînent en longueur. Outre les réticences de la Commission européenne, le projet suscite une vive opposition des syndicats et d'une partie de la classe politique, qui mettent en garde contre le risque de démantèlement et le début d'une privatisation d'EDF.

Hercule se décompose en plusieurs phases. Le projet vise notamment à réformer la régulation actuelle du nucléaire connue sous le nom d'Arenh - qui oblige EDF à céder une partie de sa production nucléaire à ses concurrents à un tarif ne couvrant pas ses coûts - afin de permettre une hausse des prix de vente de l'électricien national. Hercule passe également par la séparation des activités du groupe en trois entités distinctes: un EDF "Bleu" pour le parc nucléaire et une branche "Azur" pour l'hydroélectricité - qui pourraient être intégralement renationalisées -, ainsi qu'un "EDF Vert" pour les énergies renouvelables, la distribution et la commercialisation, dont le capital serait ouvert.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !