Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/04/2020 à 17h35 EDF +2,09% 7,242€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF : résiste !

EDF : résiste !
EDF : résiste !
Crédit photo © EDF Bruno Conty

(Boursier.com) — EDF limite son retard à 0,7% à 13,20 euros ce mardi, alors que le broker Goldman Sachs a ajusté son avis de 'neutre' à 'achat' sur le dossier avec un cours cible de 16,60 euros. Le groupe a dévoilé la semaine passée des résultats annuels de bonne facture, portés par des conditions de prix favorables en France et au Royaume-Uni, ainsi que par les énergies renouvelables... Parmi les autres avis de brokers, HSBC maintient sa recommandation à l'achat sur le dossier avec un cours cible ajusté en hausse à 15,2 euros. Morgan Stanley reste lui à 'surpondérer' avec un objectif de cours de 16 euros, alors que les bénéfices sont ressortis supérieurs au consensus... Les perspectives étant jugées solides, Jefferies reste à l'achat. Les prévisions s'appuient sur une progression des prix de l'énergie, une reprise de la production nucléaire française et des effets de rattrapage sur les hausses tarifaires...

Le groupe a réalisé en 2019 un résultat net courant de 3,9 milliards d'euros, en hausse de +57,9%, pour un chiffre d'affaires de 71,3 milliards, en progression de 4% et de 3,5% en organique. L'Ebitda a augmenté de 8,5% en organique à 16,7 MdsE. Le cash-flow est ressorti positif à hauteur de 1,8 MdE - hors projet d'EPR britannique d'Hinkley Point et coûts liés au compteur communicant Linky, et le bénéfice net part du groupe a été multiplié par 4,4 à 5,2 milliards d'euros. Le consensus de place attendait un Ebitda de 16,3 milliards d'euros pour des revenus de 70,35 MdsE.
Le management table désormais sur un Ebitda compris entre 17,5 et 18 MdsE en 2020, des charges opérationnelles stables, des investissements nets totaux d'environ 15,5 MdsE et, pour la période 2019-2020, un montant de cessions compris entre 2 à 3 milliards.

Le Conseil d'administration d'EDF a décidé de proposer à l'Assemblée générale ordinaire qui se tiendra le 7 mai le versement d'un dividende de 0,48 euro par action au titre de l'exercice 2019, correspondant à 45% de taux de distribution du résultat net courant. En tenant compte de l'acompte sur dividende de 0,15 euro par action payé en décembre 2019, le solde du dividende à distribuer au titre de l'exercice 2019 s'élève à 0,33 euro par action pour les actions bénéficiant du dividende ordinaire et à 0,38 euro par action pour les actions bénéficiant du dividende majoré...

EDF a par ailleurs rappelé que sa restructuration dépendrait de la mise en oeuvre de la réforme de la régulation du parc nucléaire français, le groupe envisageant de se scinder en deux avec d'une part les activités nucléaires, hydrauliques et le transport d'électricité et, d'autre part, les autres énergies renouvelables, le commerce et le réseau de distribution Enedis notamment.
Dans le cadre de ce projet nommé "Hercule", la première partie regroupant les activités nucléaires - dite "bleue" - serait intégralement ou presque renationalisée tandis que la seconde - dite "verte" - s'ouvrirait à des capitaux extérieurs...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !