Cotation du 19/05/2022 à 10h02 EDF -1,74% 8,222€

EDF : le titre creuse ses pertes après la découverte de défauts sur des réacteurs nucléaires

EDF : le titre creuse ses pertes après la découverte de défauts sur des réacteurs nucléaires
EDF : le titre creuse ses pertes après la découverte de défauts sur des réacteurs nucléaires
Crédit photo © EDF Bruno Conty

(Boursier.com) — EDF creuse ses pertes à la mi-journée. Dans de gros volumes, le titre de l'électricien chute désormais de plus de 12% à 10,4 euros après avoir lancé un avertissement sur ses résultats hier soir, conséquence d'une prolongation de l'arrêt des réacteurs de ses centrales de Civaux et de l'arrêt de ceux de la centrale de Chooz. La société a détecté des défauts à proximité de circuits de refroidissement de la centrale nucléaire de Civaux (Vienne), ce qui va contraindre le groupe à prolonger son arrêt pour réaliser des travaux et à interrompre la production de la centrale de Chooz (Ardennes), équipée du même type de réacteurs.

Cette décision entraîne pour EDF une perte de production d'environ 1 térawatts-heure (TWh) sur la fin de 2021 et le conduit à revoir son estimation d'Ebitda, aux prix de marché actuels, dans une fourchette comprise entre 17,5 et 18 milliards d'euros, alors qu'il tablait précédemment sur un chiffre supérieur à 17,7 MdsE. Le consensus était lui positionné à 18,4 MdsE. Aucune indication n'a été fournie pour 2022.

"Compte tenu de la courbe à terme actuelle, le coût du rachat du déficit de production d'électricité sur le marché pourrait se situer entre 2 et 3 milliards d'euros pour 2022", affirme JPMorgan Chase & Co dans une note reprise par 'Bloomberg'. "Ces estimations sont le pire des cas, mais c'est très important".

L'Institut de radioprotection et de sureté nucléaire a déclaré ce matin que des actions de contrôle pourraient s'avérer nécessaires sur les autres réacteurs en exploitation après le défaut détecté à Civaux. L'Autorité française de sûreté nucléaire (ASN) dit de son côté suivre avec attention les investigations menées par EDF et les conclusions qui en seront tirées. Elle autorise les interventions sur les équipements concernés et se prononcera sur leur remise en service...

Dans un contexte d'incertitude, Oddo BHF a une nouvelle fois relevé ses exigences de WACC (coût moyen pondéré du capital) sur la production nucléaire de 20 pb supplémentaire à 8,2%. Cumulé avec la baisse de ses estimations de cash-flow (BPA 2021 abaissé de 6,2% et BPA 2022 abaissé de 5,5%), cet ajustement le conduit à ajuster son cours cible de 15,5 à 15 euros. A court terme les risques de déception semblent plus élevés que les risques de bonne surprise, en revanche, cela ne remet pas en cause l'Investment case favorable d'EDF à plus long terme. Le broker reste ainsi à 'surperformance' sur le titre.

©2021-2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités EDF

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités