Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/09/2020 à 17h36 EDF +0,16% 8,600€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF : le résultat net part du groupe s'élève à -701 ME à fin juin

EDF : le résultat net part du groupe s'élève à -701 ME à fin juin
EDF : le résultat net part du groupe s'élève à -701 ME à fin juin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — EDF publie ses résultats financiers du 1er semestre marqués par un Chiffre d'affaires de 34,7 MdsE (-4,9% organique), un EBITDA de 8,2 MdsE (-1,6% organique, un Résultat net courant 1,3 MdsE (-9,6%) et un Résultat net part du Groupe de -0,7 MdsE.

Le résultat financier représente une charge de 2.302 millions d'euros au premier semestre 2020, en dégradation de 2.171 millions d'euros par rapport au premier semestre 2019, en raison principalement de la variation négative de juste valeur du portefeuille des actifs dédiés (2.631 millions d'euros) dans un contexte de marchés financiers dégradés. Pour rappel, cette variation de juste valeur n'est pas intégrée dans le calcul du résultat net courant.
Le résultat net courant s'établit à 1.267 millions d'euros à fin juin 2020, en baisse de 135 millions d'euros par rapport au premier semestre 2019. Cette évolution reflète la baisse de l'EBITDA et la hausse des amortissements qui sont partiellement compensés par une amélioration du résultat financier courant du fait de la stabilité du taux réel d'actualisation au 30 juin 2020 contre une baisse au 30 juin 2019.

Le résultat net part du Groupe s'élève à -701 millions d'euros à fin juin 2020, essentiellement du fait d'éléments non récurrents.
Le Groupe ne distribuera pas d'acompte sur dividende en 2020. Il maintient son objectif de taux de distribution du Résultat net courant entre 45 - 50% pour les années 2020 à 2022, l'État s'étant engagé à opter pour un paiement en actions du dividende relatif aux exercices 2020 et 2021.

Cash-flow et endettement financier net

Le cash-flow Groupe s'établit à -1.889 millions d'euros à fin juin 2020 (contre + 1 047 millions d'euros à fin juin 2019) en raison principalement de la dégradation du BFR de -1.364 millions d'euros. Celle-ci s'explique notamment par la dégradation du besoin en fonds de roulement lié à la CSPE en raison d'une production renouvelable significative en France dans un contexte de prix bas au premier semestre 2020 (-715 millions d'euros).
Les investissements nets, hors cessions, hors HPC et Linky, s'élèvent à 5.875 millions d'euros à fin juin 2020. Les investissements totaux, y compris HPC et Linky, s'élèvent à 6 988 millions d'euros.
Le cash-flow généré par les opérations s'établit à 597 millions d'euros, en baisse de 1.908 millions d'euros par rapport au premier semestre 2019.

Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d'EDF a déclaré : "Tout au long de la crise sanitaire, les salariés d'EDF se sont plus que jamais mobilisés pour assurer leurs missions essentielles au service de nos clients partout où nous sommes implantés. Malgré le ralentissement économique, l'impact de la crise sur nos principaux indicateurs financiers reste contenu, attestant de la résilience de notre Groupe. Ce contexte nous impose l'adoption d'un plan d'économies et de cessions qui nous permettra de poursuivre le déploiement de notre stratégie CAP 2030 et de maintenir sous contrôle notre endettement. La décarbonation de l'économie, alliant la lutte contre le réchauffement climatique et la croissance durable, est une opportunité de développement pour EDF" .

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !