Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/02/2020 à 17h39 EDF -3,08% 12,590€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF : la décision sur de nouveaux EPR attendra le prochain quinquennat

EDF : la décision sur de nouveaux EPR attendra le prochain quinquennat
EDF : la décision sur de nouveaux EPR attendra le prochain quinquennat
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'Etat ne prendra pas avant le prochain quinquennat de décision sur la construction ou non de nouveaux réacteurs nucléaires EPR, a affirmé mercredi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne. Confirmant de précédentes déclarations publiques, elle a précisé que cette décision ne serait pas prise avant la mise en service du premier réacteur de ce type en France, celui de Flamanville, qui n'est pas attendue avant la fin 2022 au plus tôt.

"Que ce soit l'ensemble des éléments sur le nucléaire ou les scénarios 100% renouvelables, c'est à mi-2021 que l'on souhaite avoir l'ensemble des éléments, techniques, économiques...", a expliqué la ministre lors d'une audition devant la commission du Développement durable et de celle des Affaires économiques à l'Assemblée nationale. Ensuite, le décision "n'interviendra pas avant la mise en service de Flamanville", alors que "le chargement du combustible de Flamanville est prévu fin 2022. Donc ça veut dire que c'est au-delà" de cette date, a-t-elle ajouté.

En octobre 2019, le 'Monde' avait révélé que le gouvernement avait donné à EDF une feuille de route pour les 15 prochaines années, lui demandant d'étudier la construction de 6 nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR. Un projet qui pourrait entraîner des investissements de l'ordre de 46 milliards d'euros...

Une production d'électricité décarbonée à un coût abordable

Toutefois, le ministère de la Transition écologique et solidaire avait prévenu dès l'automne que "cette lettre de mission ne présage en rien les décisions qui pourraient être prises après mi-2021" et avait assuré que le fait de mentionner la construction de six réacteurs EPR était uniquement "une hypothèse de travail".

Mercredi, Mme Borne a affirmé que l'Etat envisage aussi un scénario dans lequel la France se reposerait à terme sur une électricité d'origine 100% renouvelable. Ce scénario est élaboré avec l'aide de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et de RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension, a indiqué Élisabeth Borne. "Sur des sujets aussi importants, il faut que l'on prenne des décisions rationnelles, raisonnées, et c'est bien l'objectif des différentes études qui sont lancées", a-t-elle fait valoir.

"Je pense qu'on est dans la bonne démarche en examinant tous les scénarios, en se donnant le temps de les examiner avec rationalité et sans a priori, avec un objectif simple, qui est d'avoir une production d'électricité décarbonée à un coût abordable pour les citoyens comme pour les entreprises", a conclu la ministre.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com