Cotation du 30/11/2021 à 17h35 EDF +0,36% 12,390€

EDF et Engie recherchés après les annonces du gouvernement

EDF et Engie recherchés après les annonces du gouvernement
EDF et Engie recherchés après les annonces du gouvernement
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — En tête du palmarès, EDF accroît ses gains sur la place parisienne, en hausse de plus de 6% à 11,6 euros. Les investisseurs sont rassurés par les dernières annonces du gouvernement pour faire face à l'envolée des prix de l'énergie et tenter de préserver le pouvoir d'achat des Français. Jean Castex a déclaré hier soir sur TF1 un gel des tarifs réglementés du gaz pour les sept prochains mois ainsi qu'un plafonnement de la hausse des prix de l'électricité à 4% pour le consommateur jusqu'en février 2023.

La mesure annoncée sur l'électricité ne devrait avoir "aucun impact" sur les résultats d'EDF, et permettra à la société de bénéficier pleinement de l'augmentation attendue de la composante énergie du "tarif bleu", qui ne fait pas encore partie des prévisions du consensus, écrivent les analystes de Morgan Stanley, dans une note reprise par 'Bloomberg'. Le "soulagement" après l'intervention du gouvernement pourrait conduire à un "réengagement" vers le titre EDF. L'absence de gel des tarifs de l'électricité est "particulièrement rassurante".

La ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher a également déclaré vendredi sur RMC que le gouvernement n'avait pas l'intention de taxer les "superprofits" d'EDF.

"Le fait que le gouvernement permette à EDF de bénéficier de la totalité de l'augmentation tarifaire tout en compensant son impact par des mesures fiscales est une très bonne nouvelle pour les actionnaires d'EDF car le marché se méfiait d'une intervention potentielle aux dépens de l'opérateur", note pour sa part JPMorgan Cazenove.

Pour Oddo BHF, ce mouvement tarifaire va permettre à EDF de profiter d'une hausse de ses prix de vente toujours très inférieure à la hausse des prix de marché mais bien supérieure aux 4% de hausse qui seront supportés par les ménages. Cette décision confirme la bonne orientation des résultats d'EDF pour l'année 2022.

Engie profite également de ces annonces avec un titre qui avance de 3,2% à 11,7 euros. Face à la flambée des cours du gaz, Jean Castex a annoncé le blocage de "l'augmentation du prix du gaz" jusqu'au mois d'avril 2022, même si la nouvelle hausse de 12,6% à compter du 1er octobre "va être appliquée", mais "c'est la dernière", a-t-il assuré... Sans ce gel tarifaire, le mouvement de hausse se serait poursuivi, avec une nouvelle hausse estimé à 30% pour les tarifs réglementés du gaz au cours des deux derniers mois de 2021...

Morgan Stanley estime qu'aux prix de gros actuels du gaz, l'impact des mesures sera de 800 millions d'euros, bien que le gouvernement se soit engagé à mettre en oeuvre un mécanisme de "rattrapage", ce qui signifie qu'il est peu probable que cela ait un impact direct sur l'Ebitda du groupe. Le Premier ministre a précisé que la France aiderait les fournisseurs de gaz en ce qui concerne l'impact sur leur trésorerie du plafonnement des tarifs, sans donner plus de détails. "Cela devrait rassurer les investisseurs quant à la neutralité en termes de valeur de l'intervention, qui ne vise qu'à réduire les pics hivernaux des factures", souligne JPM.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !