»
»
»
Consultation
Cotation du 14/12/2017 à 09h21 EDF -1,09% 10,88€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF doit changer des tuyauteries pour les mettre aux normes dans ses centrales

EDF doit changer des tuyauteries pour les mettre aux normes dans ses centrales
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — EDF fait des efforts de communication concernant les travaux de maintenance réalisés sur ses centrales, notamment après l'annonce surprise de la mise à l'arrêt de la centrale du Tricastin par l'ASN à la fin du mois de septembre. Dans une note d'information en date du 11 octobre, l'énergéticien annonce avoir déclaré à l'ASN un événement classé 2 sur l'échelle INES, concernant la tenue au séisme de tuyauteries situées dans la station de pompage de 20 de ses centrales. Aucun incident n'est intervenu mais les installations nécessitent d'être mises à niveau, ce qui explique la classification comme événement "significatif". L'ASN n'avait pas encore communiqué dessus (elle est forcée de produire un communiqué de presse pour les événements de niveau 2 ou plus).

Les tuyauteries concernées sont situées dans les stations de pompage servant à filtrer et à alimenter en eau les centrales en cas d'incendie. Les contrôles approfondis ont mis en évidence des épaisseurs de métal sur certains tronçons des tuyauteries ne permettant pas de justifier leur tenue aux séismes de référence, ce qui crée un risque d'inondation susceptible de rendre indisponible les deux circuits d'alimentation en eau du réacteur. La réglementation impose un dimensionnent adéquat des installation par rapport à deux niveaux de séisme de référence. Le premier est le "SMHV", pour "séisme maximal historiquement vraisemblable", qui est supérieur à tous les séismes s'étant produit au voisinage de la centrale depuis mille ans, et le second le SMS, pour "séisme majoré de sécurité", un séisme hypothétique d'intensité encore supérieure.

Travaux en cours

Le groupe précise avoir d'ores et déjà renforcé les tuyauteries de neuf unités de production (Belleville 1-2, Cattenom 3-4, Dampierre 1- 2, Golfech 1-2, et Saint-Laurent-des-Eaux B1). Sur cinq unités de production en cours d'arrêt, les renforcements de tuyauteries sont programmés et seront réalisés avant le redémarrage (Chinon B3, Cruas 1, Dampierre 3, Nogent 1, Saint-Laurent-des-Eaux B2). Sur les six dernières, un des deux circuits de refroidissement du réacteur a été sécurisé, ce qui garantit le fonctionnement de la centrale en toute sûreté même en cas de séisme, et les opérations de sécurisation du deuxième circuit de refroidissement sont en cours (Cattenom 1-2, Chinon B4, Cruas 4, Dampierre 4, Nogent 2).

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

EDF doit changer des tuyauteries pour les mettre aux normes dans ses centrales

Partenaires de Boursier.com