Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 09/04/2021 à 16h58 Ecoslops -3,14% 10,800€
  • ALESA - FR0011490648
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ecoslops : la crise pèse sur les résultats annuels

Ecoslops : la crise pèse sur les résultats annuels
Ecoslops : la crise pèse sur les résultats annuels
Crédit photo © Ecoslops

(Boursier.com) — Fortement impacté par la crise sanitaire Covid-19, ainsi que par ses répercussions sur le cours des produits pétroliers, Ecoslops a vu ses résultats se dégrader nettement l'an passé. La cleantech a ainsi enregistré une baisse significative de son chiffre d'affaires 2020 (-35%), qui est passé sur un an de 8,83 millions d'euros à 5,75 ME. Cette baisse se décompose en -44% sur l'activité Produits raffinés (-20% d'effet volume et -24% d'effet prix) et -7% sur l'activité Services portuaires.

Le cours moyen du Brent sur l'exercice 2020 a été de 37,9 euros/bbl, soit 34% de moins que le cours moyen de 2019 qui était de 57,3 euros /bbl.

Dans le même temps, le groupe a décidé de conserver voire même d'accroitre ses ressources sur les projets en cours (Marseille, Scarabox, avant-projets) afin de ne pas obérer l'avenir. La baisse de chiffre d'affaires, et la marge brute correspondante, se traduit donc par une perte équivalente au niveau de l'EBITDA. L'EBITDA tombe ainsi en territoire négatif, à -3 ME contre +0,4ME en 2019. Les produits d'exploitation diminuent de 32% à 7,1 ME et le résultat net est déficitaire à hauteur de 5,1 ME contre une perte de 1,65 ME en 2019.

Au 31 décembre, le Groupe dispose de près de 7,9 ME de trésorerie (+2ME par rapport au 31 décembre 2019) et d'un endettement net de 18,6 ME (contre 7,2 ME au 31 décembre 2019).

Au niveau des perspectives, concernant le P2R, Ecoslops est engagé dans des discussions portant sur des implantations possibles dans les ports d'Anvers, de Singapour et du Canal de Suez (pour ce dernier, le préalable est d'abord l'installation d'une station de collecte des résidus maritimes). Ces avant-projets ont été impactés par la crise sanitaire et l'interdiction de voyager. Ecoslops sélectionnera le ou les projets les plus rentables et solides et privilégiera l'association avec des partenaires locaux bien implantés de manière à réduire les besoins de financement en fonds propres et à sécuriser les aspects liés à la construction et à l'exploitation (accès au gisement de résidus, personnel qualifié, licences d'exploitation, ...).

Concernant la Scarabox, Ecoslops a pour objectif cette année de mettre en service pour le compte de son client SCIN la première unité au Cameroun et de convertir une seconde lettre d'intention en contrat de vente (pour une livraison 2022). Le pipeline d'opportunité s'accroit fortement et la visibilité donnée par le Cameroun sera un facteur d'accélération supplémentaire. La société prévoit de renforcer ses moyens humains et matériels pour accompagner ce développement tant en matière d'efforts continus en R&D qu'en matière de fabrication et de vente d'unités (avec l'assistance technique associée). Les moyens financiers permettant ces renforcements sont actuellement à l'étude.

Pour l'unité de Sines au Portugal, la société prévoit pour l'année 2021 une production de l'ordre de 21.000 tonnes et vise un CA compris entre 7 et 8 ME, sur la base des cours du Brent actuel. Il est à noter à ce titre que le début de l'année 2021 a été mis à profit pour l'inspection et la réfection de bacs de stockage (inspection décennale réglementaire) ce qui a occasionné un arrêt de l'unité de deux mois.

Pour l'unité de Marseille, le démarrage effectif est prévu avant la fin du second trimestre. L'objectif est de produire près de 10.000T sur le reste de l'année 2021. L'activité sur la demi-année ne pourra pas contribuer positivement à la rentabilité étant donné les coûts de démarrage et les coûts fixes.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !