Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
easyJet
  • GB0001641991
  • + Ajouter à : Mes Listes

easyJet : a brûlé près de 700 M£ de cash au quatrième trimestre, toujours peu de visibilité

easyJet : a brûlé près de 700 M£ de cash au quatrième trimestre, toujours peu de visibilité
easyJet : a brûlé près de 700 M£ de cash au quatrième trimestre, toujours peu de visibilité
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — easyJet va mettre son dividende entre parenthèses, crise oblige. La compagnie à bas-coûts, dont le trafic a fondu de moitié sur l'exercice fiscal clos fin septembre avec 48 millions de passagers, devrait avoir brûlé un peu moins de 700 millions de livres de trésorerie sur son quatrième trimestre contre 774 M£ au trimestre précédent. Le transporteur prévoit de déclarer une perte globale avant impôts de l'ordre de 815 à 845 M£ sur l'exercice 2020. Le déficit du groupe au quatrième trimestre devrait donc être inférieur à celui des trois mois clos fin septembre. Sur la période, le groupe britannique a volé avec 38% de ses capacités 'normales' avec un taux d'occupation de 76,3%. Les revenus ont atteint 620 M£.

easyJet restera concentré sur les vols générateurs de liquidités pendant la saison hivernale afin de minimiser les pertes et la consommation de cash pendant la première moitié de l'année fiscale 2021. easyJet a levé plus de 2,4 milliards de livres sterling depuis le début de la pandémie de Covid-19 et se dit bien placé pour surmonter l'environnement difficile actuel et tirer profit de la reprise, une fois que les restrictions gouvernementales sur les voyages seront assouplies.

Sur la base des restrictions actuelles en matière de voyages sur les marchés où la compagnie opère, easyJet prévoit de proposer environ 25% de la capacité prévue pour le premier trimestre 2021. La firme couvrira la majorité de son réseau préexistant avec des fréquences réduites, en profitant du mécanisme européen de dispense de créneaux horaires mis en place pour cet hiver afin de mieux adapter sa capacité à la demande plus faible qui existe actuellement. À ce stade, étant donné le niveau continu d'incertitude à court terme, le management se dit dans l'impossibilité de fournir des prévisions pour l'ensemble du nouvel exercice.

©2020,