Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 17h35 Drone Volt +9,12% 0,335€
  • ALDRV - FR0013088606
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Drone Volt : signature du contrat de licence avec Aquiline Drones USA

Drone Volt : signature du contrat de licence avec Aquiline Drones USA
Drone Volt : signature du contrat de licence avec Aquiline Drones USA
Crédit photo © Drone Volt

(Boursier.com) — DRONE VOLT, expert en intelligence artificielle embarquée et constructeur de drones civils professionnels, annonce la signature du contrat avec AQUILINE DRONES pour une licence de production du HERCULES 2 et de l'ALTURA ZENITH avec sa caméra intelligente PENSAR aux Etats-Unis.
La signature du contrat de licence, qui fait suite à la signature d'une lettre d'intention (LOI) annoncée le 24 août dernier, permet à AQUILINE DRONES de mettre en route l'usine de production à Hartford Connecticut et de lancer la production à l'identique de l'HERCULES 2, de l'ALTURA ZENITH et de la caméra intelligente PENSAR.

Ces produits sont le fruit de plusieurs années de 'R&D' et de mise au point chez DRONE VOLT et sa filiale AERIALTRONICS.
AQUILINE DRONES aura à sa charge tous les investissements (CAPEX) et les coûts opérationnels (OPEX) et portera l'intégralité de la responsabilité de la production. En contrepartie du savoir-faire et de l'exclusivité aux Etats Unis sur les 5 prochaines années, la société américaine versera à DRONE VOLT 10% du produit de la vente des machines fabriquées et vendues, avec un minimum mensuel de 100 000 USD à compter de ce jour. Ce montant sera relevé de 10% chaque année, jusqu'à fin 2025.

Le contrat prévoit par ailleurs que DRONE VOLT pourra utiliser l'usine de Hartford pour un maximum de 25% de la capacité de production du site pour répondre aux besoins de ses clients dans le monde entier, hors Etats-Unis. L'objectif est d'avoir accès à des coûts de production compétitifs, mais aussi à des produits labellisés "made in USA".

Cet avantage donnera aux 2 groupes une capacité de production jusque-là inégalée tant aux Etats-Unis qu'en Europe, à l'heure où le Département Américain de la Justice (DoJ) vient de publier un veto sur l'utilisation des drones étrangers qui ne sont pas fabriqués aux Etats-Unis. Cette tendance pourrait être suivie par d'autres pays.

Enfin, comme indiqué dans la LOI signée au mois d'août dernier, le contrat stipule que les parties souhaitent échanger 10% de leur capital au cours du marché. Cette dernière condition suspensive devra être levée avant le 30 janvier 2021.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !