»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/07/2019 à 17h25 DMS - Diagnostic Medical Systems 0,00% 1,080€
  • DGM - FR0012202497
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

DMS Group : en 2018, la perte d'EBITDA du groupe s'est élevée à -3 ME

DMS Group : en 2018, la perte d'EBITDA du groupe s'est élevée à -3 ME
DMS Group : en 2018, la perte d'EBITDA du groupe s'est élevée à -3 ME
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A l'issue de l'année 2018, DMS Group a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 24,3 ME, contre 27,1 ME en 2017, soit un repli de 10% (vs. -16% à l'issue du 1er semestre).

Le chiffre d'affaires de la division DMS Imaging est en repli limité de -12% sur l'ensemble de l'exercice 2018 (vs. -19% au 1er semestre 2018). Le pôle Ostéodensitométrie a enregistré une croissance annuelle de +8%, avec des ventes portées par le contrat de distribution avec Fujifilm Europe, notamment en Europe du Sud, et par l'Asie. En radiologie, les ventes affichent un recul annuel ramené à -16% (-29% à l'issue du 1er semestre), avec toutefois une croissance annuelle de plus de +20% en France avec la mise en oeuvre progressive des accords de distribution avec UniHA et UGAP.

DMS Biotech enregistre une croissance de +26%, portée par les ventes des dispositifs Adip'Sculpt de lipofilling (technique chirurgicale d'autogreffe utilisant le tissu adipeux) commercialisés dans désormais 23 pays et en phase d'homologation pour certains pays majeurs, dont le Japon et les Etats-Unis.

Enfin, la division DMS Wellness a réalisé en 2018 les premières ventes de la solution Celliss, dédiée aux traitements amincissants et anticellulite, pour un montant de 0,3 ME, dans une année avant tout consacrée à l'obtention du marquage CE, à l'industrialisation de la solution et à la signature de premiers accords majeurs de distribution au Japon et en Chine.

En 2018, la perte d'EBITDA du Groupe s'est élevée à -3 ME, contre -2,3 ME au titre de l'exercice 2017.

DMS Imaging : la division a enregistré un EBITDA négatif de -2,1 ME, conséquence du repli de l'activité Radiologie sur l'année.
DMS Biotech : l'EBITDA s'est établi à -0,1 ME en 2018. Malgré le poids des efforts commerciaux et des frais d'enregistrements réglementaires et d'homologation des solutions de lipofilling dans les différents pays, la division DMS Biotech s'est rapprochée de l'équilibre opérationnel en 2018.
DMS Wellness : l'EBITDA s'est élevé à -0,7 ME, reflétant les actions de développement commercial et marketing, notamment en Asie, pour la commercialisation de la solution Celliss.
Après prise en compte des dotations nettes aux amortissements et provisions, le résultat opérationnel s'est établi à -5,3 ME en 2018, contre -3,7 ME en 2017.
Après comptabilisation d'un résultat financier de -0,2 ME, le résultat net part du groupe ressort à -5,4 ME en 2018 (contre -2,5 ME en 2017).

Situation bilancielle au 31 décembre 2018

A la fin 2018, DMS Group disposait de 17,9 ME de capitaux propres.

Les dettes financières s'élevaient à 6,6 ME (dont 2,3 ME d'emprunts et concours bancaires, 1,7 ME d'avances conditionnées et 2,7 ME de mobilisation de créances clients).
La trésorerie disponible s'établissait à 1,1 ME au 31 décembre 2018.

Au 1er trimestre 2019, DMS Group a enregistré un chiffre d'affaires de 6,5 ME, en forte progression de +33% par rapport au 1er trimestre 2018.

Perspectives

L'activité du secteur de l'imagerie paraît mieux orientée en ce début d'exercice, avec notamment un niveau de carnet de commandes à fin mars 2019 supérieur aux années précédentes. L'exercice 2019 devrait bénéficier de la montée en puissance des référencements en France, qui représentent des volumes d'affaires de l'ordre de 5 ME sur 3 ans pour UniHA et 10 ME sur 4 ans pour l'UGAP.

En outre, à l'international, le groupe a reçu la confirmation que les premières lettres de crédit étaient en cours d'ouverture, permettant d'envisager prochainement les premières livraisons de la commande de 1,9 MUSD (1,6 ME) pour la fourniture d'unités de radiologie à destination des hôpitaux du Ministère de la Santé égyptien, remportée début 2018 mais qui n'avait fait l'objet aucune facturation jusqu'alors.
S'agissant du projet de prise de contrôle d'Hybrigenics par voie d'apport partiel d'actif par DMS Group de son pôle DMS Biotech (lire le communiqué de presse du 7 février 2019), les due diligences visant à déterminer les conditions finales de l'opération, en vue de l'approbation éventuelle par les actionnaires de chacune des deux sociétés, sont en cours de finalisation.

Concernant les phases de recherche, le groupe confirme la publication, dans le courant du 2ème trimestre 2019, des résultats de l'essai clinique chez l'homme dans le traitement de l'arthrose par l'utilisation d'une préparation de tissu adipeux, effectués dans une clinique spécialisée de Barcelone (Espagne).
Enfin, pour la division DMS Wellness, la solution Celliss continue de recevoir de nombreuses marques d'intérêts à l'occasion de salons spécialisés (Cosmoprof Bologne, Cosmoprof Asia Hong Kong, Les Nouvelles Esthétiques à Paris).

Jean-Paul Ansel, Président-Directeur général de DMS Group, a déclaré : "Le millésime 2018 n'a pas été une année favorable pour le secteur de l'imagerie médicale, marquée par la raréfaction des appels d'offres internationaux, générant de ce fait ponctuellement une concurrence exacerbée.
Dans cet environnement, le groupe DMS a poursuivi son travail de transformation et de diversification avec la montée en puissance de ses divisions les plus récentes, DMS Biotech et DMS Wellness. Cette diversification a commencé à se matérialiser au cours de l'exercice 2018, même si la montée en charge est moins rapide que nous le souhaiterions, notamment du fait de l'explosion des contraintes réglementaires (homologations, frais d'enregistrements, autorisations de mise sur le marché) et des coûts associés, importants pour une PME de la taille de DMS Group.
Convaincus du fort potentiel de ces activités, nous avons continué à investir (recherche et développement, études cliniques, investissements commerciaux et marketing), ce qui grève naturellement la performance opérationnelle du groupe en 2018, les effectifs s'élevant à 146 personnes à fin 2018.
Par ailleurs, nous avons finalisé en 2018 le financement de notre future unité industrielle de production et d'assemblage, qui sera située à Gallargues le Montueux, entre Nîmes et Montpellier dans la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et conclu le contrat de bail. Nous prendrons possession de ces locaux au 2ème trimestre 2020, coïncidant avec la fin du bail de l'usine actuelle de Nîmes. Cette nouvelle unité va véritablement constituer le socle de notre ambition qui vise à faire figurer DMS Group parmi les leaders mondiaux de l'imagerie médicale à horizon 5 ans. Elle va nous permettre de doubler au minimum notre capacité de production, en adéquation avec les besoins de nos partenaires et distributeurs actuels mais aussi futurs."

Agenda financier 2019

30 août 2019 : Publication du chiffre d'affaires du 1er semestre 2019 (non audité)
30 septembre 2019 : Publication des résultats semestriels 2019 (audités)
21 novembre 2019 : Publication du chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2019 (non audité)
27 février 2020 : Publication du chiffre d'affaires annuel 2019 (non audité).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com