Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/10/2020 à 17h35 DMS - Diagnostic Medical Systems +1,17% 1,730€
  • DGM - FR0012202497
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

DMS dégage 3,6 ME de bénéfices sur le semestre

DMS dégage 3,6 ME de bénéfices sur le semestre
DMS dégage 3,6 ME de bénéfices sur le semestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires consolidé DMS - Diagnostic Medical Systems s'est établi à 15,6 millions d'euros au 1er semestre 2020, en solide progression de +11% en dépit d'un contexte de marché perturbé par la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus et ses conséquences

Au 1er semestre 2020, le groupe enregistré un Ebitda proche de l'équilibre à -0,1 ME (-0,8 ME un an plus tôt). Cette nette progression est le reflet de la solide croissance du pôle DMS Imaging sur la période, qui a enregistré un Ebitda semestriel positif de +0,5 ME (-0,1 ME au 1er semestre 2019).

Après prise en compte des dotations nettes aux amortissements et provisions, le résultat opérationnel courant semestriel s'est établi à -1,1 ME au 1er semestre 2020 (-1,9 ME en 2019).

Consécutivement aux cessions d'actions Hybrigenics intervenues au 1er semestre 2020, DMS Group a enregistré une plus-value de cession d'un montant de 5,3 ME. Au 30 juin 2020, DMS Group détenait 59,34% du capital de la société. Du fait de ce produit de cession, le résultat opérationnel semestriel s'est élevé à 4 ME sur la période (-1,6 ME au 1er semestre précédent).

Après comptabilisation d'un résultat financier de -0,5 ME, le résultat net part du groupe ressort à 3,6 ME au 1er semestre (-1,7 ME un an auparavant).

Situation financière

Le 1er semestre a été marqué par un renforcement de la situation bilancielle de DMS Group, avec une trésorerie disponible portée à 3 ME à fin juin 2020 (1,5 ME au 31 décembre 2019) et des passifs financiers (hors dettes locatives IFRS 16) ramenés à 7,5 ME (dont 2,4 ME d'emprunt obligataire, 2,0 ME d'emprunts bancaires, 1,9 ME d'avances conditionnées et 1,2 ME de financement de créances clients) contre 9,3 ME fin 2019.

La dette financière nette s'élevait ainsi à 4,5 ME au 30 juin 2020 (7,8 ME fin 2019), pour des capitaux propres de 19,5 ME, soit un ratio d'endettement financier net ('gearing') limité à 23% (53% à fin 2019).

Installation du groupe au sein de la nouvelle unité industrielle

DMS Group a réceptionné, le 28 septembre, sa nouvelle unité industrielle de production et d'assemblage du groupe, située à Gallargues le Montueux dans le Gard. Dès le mois d'octobre 2020, toutes les équipes de DMS Group, aujourd'hui réparties entre Montpellier et Nîmes, y seront rassemblées.

Cette unité de production, d'une superficie totale de 5.500 m2 (2.600 m2 de bureaux, 1.400 m2 de production et 1.500 m2 dédiés au stockage et aux expéditions) va ainsi accueillir sur un site unique l'ensemble des salariés des divisions DMS Imaging et DMS Wellness, en regroupant à la fois les activités administratives, de production, de logistique, et de recherche et développement.

Cette nouvelle unité va permettre de doubler au minimum la capacité de production, en adéquation avec nos besoins futurs pour accompagner la montée en puissance des contrats commerciaux et servir la demande des partenaires actuels et futurs. Elle va constituer un gage d'efficacité en rationalisant les différentes implantations du groupe sur un site unique.

Perspectives

Affecté au 2e trimestre par les contraintes multiples liées à la Covid-19, le groupe a retrouvé une organisation opérationnelle et des capacités industrielles de production quasi normales depuis le début de l'été.

En radiologie malgré un contexte économique qui reste chaotique en raison de la crise sanitaire, le carnet de commandes demeure dynamique. Le groupe tire parti de sa stratégie de mix pays et produits qui permet de limiter son exposition et de diversifier ses ventes. Le groupe escompte renouer avec un rythme d'activité normalisé d'ici la fin de l'année.
Les commandes de la division DMS Wellness semblent redémarrer lentement grâce aux partenaires, tant sur le marché français qu'à l'international consécutivement à la signature du partenariat avec le groupe allemand Garhieni, fabricant et distributeur de matériel médical, pour spa et instituts de beauté & de bien-être. Il est toutefois difficile à ce jour d'appréhender la reprise de l'activité et de formuler des prévisions précises compte tenu du durcissement du contexte sanitaire.
Enfin, alors que les ventes de la division DMS Biotech demeurent freinées par une activité au ralenti des chirurgiens plasticiens, le groupe poursuit ses actions en matière réglementaire et de certification dans plusieurs pays.
ceEn matière de recherche, les efforts sont consacrés à l'étude de nouvelles solutions thérapeutiques à partir de l'utilisation du tissu adipeux et des cellules souches qu'il contient.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !