»
»
»
»
Consultation
Cotation du 13/12/2018 à 17h35 Derichebourg +0,05% 3,826€
  • DBG - FR0000053381
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Derichebourg : tassement des résultats annuels et maintien du dividende

Derichebourg : tassement des résultats annuels et maintien du dividende
Derichebourg : tassement des résultats annuels et maintien du dividende
Crédit photo © Derichebourg

(Boursier.com) — Le groupe Derichebourg a dégagé sur son exercice 2017-2018 un EBITDA courant de 202,1 ME, en ligne avec celui de l'exercice précédent (202,7 ME) malgré le contexte chahuté dans les métaux. Dans la branche Services à l'Environnement, l'EBITDA courant s'élève à 173,1 ME, en réduction de seulement 2,3 % par rapport à l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires annuel s'était élevé à 2,9 milliards d'euros, en progression de 6,9% par rapport à l'exercice précédent.

Grâce à une bonne réactivité, Derichebourg explique avoir pu maintenir sa marge commerciale dans l'activité commerciale de recyclage mais a subi l'effet d'une augmentation des volumes traités, de la hausse du prix de l'énergie, et d'autres postes de dépenses.

L'activité de Services aux collectivités a enregistré une amélioration sensible de la profitabilité de ses contrats en France, au Maroc et au Canada. Dans la branche Multiservices, l'EBITDA courant s'élève à 33,2 ME, en progression de 14,1%.
Après prise en compte de 84,1 ME de dotation aux amortissements (+3,5 ME) par rapport à l'exercice précédent, le résultat opérationnel courant s'établit à 118,3 ME. Le groupe annonce avoir saisi l'opportunité offerte par sa solidité financière pour résoudre à l'amiable des situations litigieuses anciennes en Italie (impact de -10,1 ME sur l'exercice), préparer la cession de ses activités de collecte d'ordures ménagères et de traitement de déchets en Italie (impact de - 7 ME sur le résultat), qui devrait être effective d'ici fin janvier 2019. Par ailleurs, le groupe a subi une condamnation de première instance dans un litige initié par le groupe Veolia (-3,7 ME). Après prise en compte de ces éléments, le résultat opérationnel est de 96,3 MEUR (-21%).

Compte tenu d'une charge d'impôt sur les sociétés plus faible que l'an passé, de l'issue du litige relatif à la cession de Servisair (+3,4 ME), le résultat net consolidé ressort à 72,6 ME, en réduction de 5% par rapport à l'an passé. Le résultat revenant aux actionnaires de la société est de 71,1 ME.

L'endettement financier à 95,1 ME, est en réduction de 15,8 ME par rapport à l'exercice précédent (malgré des investissements de 122,9 ME en progression de 16%). Le ratio de levier (endettement financier net / EBITDA courant) s'établit à 0,47.
Confiant dans les perspectives du Groupe, le Conseil d'administration proposera à la prochaine assemblée générale, qui se tiendra le 5 février prochain, le versement d'un dividende de 0,14 euro/action, inchangé par rapport à l'an passé, représentant un taux de distribution de 32%, et un rendement de 3,6 % sur la base du cours de bourse du 3 décembre 2018.

Compte tenu des pressions sociétales croissantes pour le recyclage des déchets dans les pays développés et des avantages de la production d'acier par four à arc électrique, qui utilise des déchets métalliques, le groupe, disposant d'une taille critique sur ses principaux marchés, se déclare très confiant quant à ses perspectives de développement à moyen et à long terme.

À plus court terme, l'activité recyclage des deux premiers mois de l'exercice 2018-2019 s'établit à un niveau relativement élevé, et aucun indicateur n'indique à ce jour une inversion du cycle. Néanmoins, les facteurs d'instabilité (guerre commerciale internationale) qui ont prévalu au cours du second semestre de l'exercice 2017-2018 demeurent. Pour cette raison, Derichebourg reste prudent quant à ses prévisions d'activité pour l'exercice en cours. Si l'activité se maintient, les résultats devraient demeurer du même ordre de grandeur que ceux de l'exercice écoulé.

Cette instabilité pourrait par ailleurs offrir au groupe, qui dispose d'une solide structure financière, des opportunités de croissance externe intéressantes sur les marchés où il est en mesure d'acquérir une taille critique.

L'activité Services aux collectivités (hors Italie en cours de cession) devrait continuer à progresser, grâce au renouvellement et à l'accroissement des volumes sur les marchés parisiens de collecte d'ordures ménagères (2 arrondissements supplémentaires à compter de fin juin 2019, ce qui correspond à un doublement du volume d'activité sur ces marchés), fruit de la qualité du travail fourni.

L'activité de la branche Multiservices devrait poursuivre sa croissance au cours de l'exercice 2018-2019, principalement dans l'activité Solutions Tertiaires, de manière organique, et grâce à des acquisitions ciblées. La rentabilité de la branche devrait continuer à progresser.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com