Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/08/2020 à 17h35 Derichebourg +0,73% 2,470€
  • DBG - FR0000053381
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Derichebourg : impact de la crise sanitaire

Derichebourg : impact de la crise sanitaire
Derichebourg : impact de la crise sanitaire

(Boursier.com) — Jusqu'au 17 mars 2020, date de mise en place du confinement généralisé de la population en France afin de faire face aux conséquences sanitaires de la crise du Covid-19, les activités du groupe Derichebourg avaient été peu impactées... Depuis cette date, compte tenu des contraintes pesant sur les déplacements, et du très fort ralentissement de l'activité économique en général, les conséquences sont plus prégnantes, et variables selon les activités. Des explications détaillées selon les activités sont fournies ci-après, même si les impacts financiers sont difficiles à chiffrer pour l'instant. Il convient de noter que le mois de mars n'est impacté que sur la seconde moitié du mois, et que le mois d'avril le sera davantage.

Activité Services à l'Environnement

Dans le métier Recyclage, la situation est variable suivant les pays :

En France, l'activité a fortement baissé, progressivement, à compter du 17 mars 2020 sous l'effet combiné de la fermeture de plusieurs usines consommatrices de ferrailles, et d'une raréfaction de l'offre de déchets métalliques (filière automobile à l'arrêt, moindre consommation générale, interdiction pour les particuliers de se déplacer), pour se stabiliser à un volume d'activité de l'ordre de 15-20% du volume habituel. Le groupe a été contraint de fermer la plupart de ses petits sites d'apport au détail, compte tenu de l'absence d'entrées. Tous les sites industriels demeurent ouverts, avec recours à de l'activité partielle.
En Espagne, l'activité a fléchi plus progressivement qu'en France, la baisse s'est accentuée lorsque le gouvernement a dressé la liste des activités essentielles. Le niveau d'activité actuel est de l'ordre de 25% de l'activité habituelle.
L'Allemagne résiste mieux, tant du point de vue sanitaire qu'économique. La baisse d'activité est limitée, avec un niveau d'activité correspondant à environ 60% du niveau habituel.
Au mois de mars 2020, le groupe, comme à son habitude, dispose de stocks de marchandises très bas. En outre, ceux-ci sont pour l'essentiel couverts par des contrats de vente et donc l'éventuelle baisse des cours qui peut survenir au mois d'avril aura peu d'impact sur les résultats de la division.

Dans le métier Services aux Collectivités, le volume global d'activité n'est pas affecté, car il s'agit d'un service essentiel à la population.

Compte tenu d'un demi-mois d'activité "normale", le résultat du mois de mars est néanmoins positif. Par contre, celui du mois d'avril devrait être significativement négatif.

Activité Multiservices

La situation d'activité est variable selon les activités :

Activité Propreté (environ 50% du chiffre d'affaires de la division Multiservices) : Cette activité se déroule sur des milliers de sites clients. Le pourcentage de sites "ouverts" est de l'ordre de 55% en France, 70% en Espagne et au Portugal. En France, Derichebourg Propreté a recours à l'activité partielle pour les sites fermés, et les services support qui connaissent une activité moindre. La société est en mesure de répondre aux besoins supplémentaires de ses clients en matière de gel hydro-alcoolique, gants.
Activité Industrie (à destination du secteur aéronautique) : le taux d'activité est de l'ordre de 30%, la réouverture des usines d'assemblage étant progressive.
Activité Travail Temporaire : les agences sont fermées, et les salariés permanents en télétravail ou en activité partielle. L'activité à destination des secteurs Retail a disparu. Les secteurs de la distribution, de la logistique, et de la banque résistent. Le taux d'activité est de l'ordre de 30%.
Activité Espace Urbain : l'essentiel de cette activité consiste en l'externalisation d'affichage publicitaire. Le secteur de l'affichage est quasiment à l'arrêt. Les clients de cette activité paient contractuellement une quote-part de frais fixes quel que soit le niveau d'activité. Une augmentation des délais de paiement dans cette activité inciterait le groupe à la plus grande prudence.
Cette situation impactera évidemment le résultat des mois de mars et d'avril, son ampleur sera atténuée par le recours massif à l'activité partielle, mais cet impact net est difficile à chiffrer à ce jour.

Position financière

La liquidité du groupe est satisfaisante.
Un nouveau crédit syndiqué a été négocié au cours du premier trimestre 2020, et mis à disposition le 31 mars 2020. Le solde du précédent crédit syndiqué (31,8 MEUR de prêt refinancement et 100 MEUR de Revolving Credit Facility non tiré) a été remboursé à la même date.

Le nouveau crédit syndiqué comprend un Prêt Refinancement de 240 MEUR (tiré) et une ligne de Revolving Credit Facility de 100 MEUR (non tiré à ce jour). La durée du prêt est de 5 ans, avec une faculté d'extension de deux fois un an, soumise à l'accord des prêteurs.

Engagement des collaborateurs

Le groupe est présent dans plusieurs métiers essentiels au bon fonctionnement des pays dans cette période de crise, tel que la collecte des déchets ménagers, le recyclage des déchets qui concourent à la fabrication de matières premières pour les emballages notamment, la propreté des environnements professionnels. Il tient à souligner l'engagement exceptionnel de l'essentiel de ses collaborateurs en poste pendant cette période difficile et fait ses meilleurs efforts pour fournir des équipements de protection individuels en cohérence avec les directives données par les pouvoirs publics.

Perspectives

Le groupe escompte que cette situation de très fort ralentissement de l'activité économique se poursuive jusqu'au pic de la pandémie, et que l'activité reprenne très progressivement ensuite. D'ores et déjà des grands groupes industriels tels que Peugeot, Renault, Michelin prévoient de reprendre leurs activités juste après les fêtes de Pâques.

En situation de réamorçage de l'activité, des pénuries de matières premières issues du recyclage pourraient survenir, dont le groupe pourrait tirer un avantage et compenser partiellement l'impact de la crise sanitaire.

Le groupe demeure très confiant dans l'avenir de son business model, la majorité des services fournis sont essentiels à l'activité économique, la solidité de la structure financière du groupe lui permettra de continuer de jouer un rôle de consolidateur dans ses secteurs d'activité.

Les résultats du premier semestre de l'exercice 2019-2020 seront publiés le 26 mai 2020 après bourse.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !