Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 29/10/2020 à 17h35 Orpea +2,43% 86,000€
  • ORP - FR0000184798
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Dépendance : le secteur est toujours à la peine

Dépendance : le secteur est toujours à la peine
Dépendance : le secteur est toujours à la peine
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Avec le projet du Gouvernement d'encadrer les loyers des maisons de retraites et instituts dédiés à la dépendance, la tendance était restée très lourde toute la journée, hier en Bourse, sur les valeurs du secteur. En clôture de marché, la plupart des intéressés perdaient d'ailleurs plus de 4,5% : Le Noble Age (-5,42%) ; Orpea (-4,6%%) ; Medica (-4,52%). Seul Korian était à peu près parvenu à préserver ses positions, avec tout de même un repli de -1,04%.

Si aujourd'hui, ces titres ne cèdent plus autant de terrain, ils n'en sont pas moins résolument orientés à la baisse. Les replis de Korian et Medica sont modérés ; ces deux dossiers perdent respectivement -0,28 et -0,36%. Le Noble Age est toujours malmené, malgré une confirmation d'Achat émanant de Portzamparc. Le titre redonne -1,2% à 10,87 Euros. La valeur est beaucoup moins travaillée qu'hier puisque quelque 5.000 actions ont été échangées depuis le début de la journée contre 5 fois plus hier. Enfin, avec un relèvement de recommandation de Portzamparc qui passe de Renforcer à Acheter, Orpea se ressaisit avec un gain de +0,18%. Exane BNP Paribas pense qu'il convient de mettre à profit la baisse d'hier. Le broker entrevoit donc maintenant une bonne opportunité d'Achat des valeurs du secteur.

Cette réforme visant à encadrer les droits des personnes dépendantes est une volonté du Président Hollande. Dans son discours de Lille, vendredi, le Chef de l'Etat a détaillé son projet, dont les grandes orientations ont été confirmées dans la presse par la bordelaise Michèle Delaunay, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des personnes âgées et de l'autonomie.

La volonté de François Hollande est de préparer la réforme d'ici la fin de l'année. Pour des raisons budgétaires, ses mesures seront progressivement mises en application lors du quinquennat. Ainsi, le Président de la République souhaite l'adaptation de 80.000 logements à la perte d'autonomie, afin que les seniors qui le souhaitent puissent rester à leur domicile. Ces logements bénéficieront notamment d'équipements domotiques et de services communicants renforcés. En outre, François Hollande souhaite le développement de solutions intermédiaires d'accueil entre le domicile et l'établissement de maison de retraite ou EHPAD, sans forcément de placement définitif en établissement. Il s'agira aussi d'aider les aidants en leur permettant notamment d'aménager leur temps de travail. Ils pourraient bénéficier de congés spécifiques dédiés à l'aide aux familles.

Enfin, François Hollande a souhaité, vendredi à Lille, un encadrement des loyers et des tarifs des services du quotidien de ces maisons d'accueil de personnes dépendantes. Le Président souhaite une clarification des règles" et "une régulation nationale, une annonce qui a fait trembler le secteur hier.

©2013-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !