»
»
»
»
Consultation
Cotation du 26/06/2019 à 15h48 Deinove +0,83% 1,210€
  • ALDEI - FR0010879056
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Deinove : les résultats issus de la collaboration avec le Département de la Défense US présentés au congrès ASM Microbe 2019

Deinove : les résultats issus de la collaboration avec le Département de la Défense US présentés au congrès ASM Microbe 2019
Deinove : les résultats issus de la collaboration avec le Département de la Défense US présentés au congrès ASM Microbe 2019

(Boursier.com) — Deinove annonce que le Commandant Steven Zumbrun, Docteur en Microbiologie au sein de l'Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée américaine (USAMRIID 1 ), présentera au congrès annuel de l'American Society for Microbiology les résultats prometteurs de l'évaluation in vitro du DNV3681 contre Bacillus anthracis et Francisella tularensis :

SESSION P442 - AAR08 - New Antimicrobial Agents (pre-Phase 2): Novel Inhibitors of Protein and DNA Synthesis - Poster AAR-789 - DNV3681 is a Novel Quinolonyl-Oxazolidinone Antibacterial with Potent Activity against Biothreat Pathogens. S. D. Zumbrun, S. A. Halasohoris, L. L. Miller, L. M. Pysz & G. Gaudriault

Bacillus anthracis et Francisella tularensis sont considérées comme deux des armes biologiques possibles les plus dangereuses. Ces recherches pourraient alors aboutir à une seconde application pour le DNV3681, molécule active du DNV3837 actuellement testé par Deinove comme traitement ciblant Clostridioides difficile, bactérie responsable d'infections gastro-intestinales.

Le standard de traitement contre les bactéries Bacillus anthracis et Francisella tularensis est actuellement la Ciprofloxacine, un antibiotique de synthèse à spectre large de la famille des fluoroquinolones. Plusieurs espèces de bactéries pathogènes ont déjà développé des résistances à cette famille et le long traitement nécessaire après une exposition au bacille du charbon induit très souvent un déséquilibre majeur du microbiote intestinal qui peut engendrer des infections à Clostridioides difficile. Il y a donc urgence, face à cette menace, à disposer d'alternatives efficaces et sûres.

Le fait que le DNV3681 soit précisément très actif contre Bacillus anthracis et Clostridioides difficile en fait un très bon candidat pour remplir ce rôle.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com