Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 29/10/2020 à 17h35 CS Group (ex-CS - Communication et Systemes) 0,00% 3,000€

CS Group : baisse limitée

CS Group : baisse limitée
CS Group : baisse limitée
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après deux années de forte croissance, la situation sanitaire internationale dégradée a freiné les prises de commandes de CS Group au 1er semestre à 81,2 millions d'euros (126,7 ME au 1er semestre 2019). Le plan de rebond commercial engagé dès le début de la crise vise à remonter le ratio de book-to-bill sur l'ensemble de l'exercice, sachant que le carnet de commandes reste solide à 16,7 mois de chiffre d'affaires.
Le 1er semestre a été intense sur le plan opérationnel avec : l'arrivée de Marie de Saint Salvy en qualité de Directeur Général Adjoint en charge des Opérations ; la gestion active de la crise COVID-19 et la forte mobilisation pour en contenir l'impact sur l'activité du groupe ; la mise en oeuvre d'actions énergiques pour intégrer les activités de Diginext, absorbé juridiquement en mai dernier.

La rentabilité opérationnelle a ainsi été impactée par la sous-activité et par la mise sous contrôle des programmes du périmètre ex-Diginext, pour répondre soit à des difficultés d'avancement soit à l'attente d'autorisations liées à la réglementation ITAR. La rentabilité opérationnelle s'établit ainsi à 0,2 ME soit 0,2% du chiffre d'affaires (4,8% au 1er semestre 2019). Le résultat opérationnel, à -3,4 ME, tient compte notamment des coûts de restructuration (1,7 ME) et des surcoûts liés à la crise sanitaire (0,6 ME).

Après prise en compte du résultat financier de -2,3 ME (-2,6 ME en S1 2019), le résultat net est ressorti à -6,8 ME.
A fin juin 2020, les capitaux propres s'établissaient à 64,4 ME (71,4 ME à fin décembre 2019).
L'exercice a été marqué par une génération de Free Cash-Flow positive de 11,7 ME, en partie liée à une bonne maîtrise du BFR, en amélioration de 6 ME.

Perspectives

L'effectif social de CS Group, au 30 juin, s'établit à 2.074 collaborateurs en croissance de +1,6% par rapport au 30 juin 2019. Le groupe poursuit ses recrutements (189 sur S1 2020) pour renforcer ses compétences clés (architectes, chefs de projets, data scientists, consultants en cybersécurité).

Le groupe a obtenu, au cours du 3ème trimestre 2020, de l'ensemble de ses partenaires bancaires des Prêts Garantis par l'Etat (PGE) d'un montant global de 31 ME, lui permettant de poursuivre le déploiement de son plan Ambition 2021.
Si les objectifs de croissance interne et externe de l'activité pour 2021 restent soumis aux incertitudes de l'évolution de la crise sanitaire et économique, la priorité est donnée à l'atteinte de l'objectif de marge opérationnelle de 8%. A plus court terme, le groupe anticipe des perspectives encourageantes pour le second semestre 2020.

La crise actuelle est une opportunité pour accélérer la transformation du Groupe et sa croissance afin de gagner encore en agilité, en attractivité et en productivité, et préparer parallèlement la vision stratégique à l'horizon 2024 qui sera présentée lors de la publication des résultats annuels 2020, explique le management...
"L'exposition aéronautique va continuer de peser, mais les projets ex Diginext semblent désormais aller dans la bonne voie (reprise depuis juin d'une facturation bloquée par exemple), ce qui laisse espérer une amélioration séquentielle des résultats au cours des prochains semestres" commente Portzamparc qui souligne que le management détaillera ces résultats et les perspectives lors d'une réunion ce lundi matin. En attendant, l'analyste abaisse son objectif de cours de 4,7 à 4,1 euros sur le dossier... En bourse, le titre limite son retard à -0,5% à 3,58 euros.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !