»
»
»
»
Consultation
Cotation du 13/11/2012 Cortix 0,00% 0,170€
  • ALCTX - FR0010459081
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Cortix : comptes déficitaires sur le premier semestre 2008/2009

Cortix : comptes déficitaires sur le premier semestre 2008/2009
Logo Cortix

(Boursier.com) — Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats consolidés pour le 1er semestre de l'exercice fiscal 2008/2009. Le chiffre d'affaires de la période s'établit à 13,4 ME, en progression de 14% par rapport au 1er semestre de l'exercice fiscal 2007/2008. Les résultats sont affectés par la moindre croissance dans un contexte de crise économique.

Au cours du 1er semestre 2008/2009 Cortix a remporté 5 000 nouveaux contrats (+21% par rapport au S1 07/08). L'augmentation du parc client est principalement portée par les performances du Groupe à l'international (36% des contrats signés), notamment en Espagne et en Suisse tandis qu'en France (64% des contrats signés) les performances commerciales sont stables.
Sur la période, la hausse de 14% du chiffre d'affaires traduit les effets de la crise. Ceux-ci sont intervenus à plusieurs niveaux et ont fortement impacté la rentabilité :

- une structure de charges calibrée pour une croissance plus importante du chiffre d'affaires ;

- la gestion agressive des leasers en matière de rachat de dossiers et de scoring ;

- l'accroissement des taux des leasers induisant une perte directe en résultat d'exploitation estimée à 3% du chiffre d'affaires.

Avec les effets combinés du durcissement des conditions des leasers et du ralentissement économique, le résultat d'exploitation ressort à -3,8 ME.

Au 31 décembre 2008, les capitaux propres du Groupe s'élève à 3,1 ME. L'endettement du Groupe est de 4,7 ME et la trésorerie de 1 ME. Afin de s'adapter à cet environnement, Cortix a rapidement mis en place des mesures de réduction des dépenses :

- interruption de l'activité de 3 agences européennes (Londres, Munich et La Haye) nouvellement créées afin de contenir les coûts relatifs au déploiement commercial de nouvelles agences ;

- gel des nouvelles implantations internationales afin de limiter les investissements structurels et de se concentrer sur les agences rentables et au succès commercial prouvé ;

- renforcement du suivi des clients et adaptation de la dynamique commerciale afin d'améliorer le niveau de reconduction des contrats et d'adapter les compétences de la force de vente au contexte morose ;

- mise en place d'un pré-scoring avec des partenaires indépendants en vue d'améliorer le taux d'acceptation des dossiers ;

- réduction rapide des effectifs de production (-40%) et des charges externes.

Cortix a entamé le 2nd semestre 2008 / 2009 avec 27 agences en activités. L'effectif à fin mars 2009 ressort à 678 salariés en recul de 5% par rapport au 31 décembre. Tandis que les effectifs de production ont été rationalisés, les équipes de téléprospection ont été renforcées afin d'accentuer à la fois les efforts de rétention et de prospection. Parallèlement Cortix a optimisé ses ressources financières en activant de nouvelles lignes de crédit auprès de ses partenaires bancaires. Les 4 ME de financement accordés au début du 2nd semestre vont ainsi permettre d'augmenter le nombre de contrats financés en propre. Cette mesure a un impact immédiat sur la profitabilité de l'entreprise. Cortix dispose aujourd'hui d'un portefeuille de 13 000 sites actifs et étudie actuellement la mise en place d'offres de services complémentaires afin de valoriser son parc client. Sur les deux derniers mois, des signes tangibles d'amélioration du nombre de contrats aboutis sont intervenus ; couplés aux mesures d'économie et de financement déjà prises, Cortix devrait limiter ses pertes sur le second semestre. Pour Hassane Hamza, Président et Fondateur de Cortix 'Avec une moyenne de 800 nouveaux contrats par mois contre 1 000 initialement anticipés, le niveau des ventes a été affecté par la conjoncture économique. Dans ce contexte, nous avons déployé rapidement des mesures correctrices pour limiter l'impact sur notre rentabilité en année pleine et ajuster notre modèle économique aux conditions actuelles du crédit. Les décalages que nous rencontrons sont ponctuels et je suis confiant dans notre capacité à nous adapter et à continuer à prendre des parts de marchés en France et à l'international.'

©2009-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com