Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/04/2020 à 16h16 Prologue (Regroupees) -1,41% 0,210€
  • PROL - FR0010380626
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Coronavirus : quel impact pour les sociétés du groupe Prologue ?

Coronavirus : quel impact pour les sociétés du groupe Prologue ?
Coronavirus : quel impact pour les sociétés du groupe Prologue ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La crise sanitaire actuelle a des impacts différents selon les activités du groupe Prologue.

Concernant M2i, la filiale du groupe O2i spécialisée dans la formation, les circonstances exceptionnelles provoquées par la crise sanitaire du COVID-19 et les recommandations gouvernementales du 16 mars 2020 ont contraint la société à fermer l'accès au public de l'ensemble de ses 35 centres, en France et en Espagne, pour ses formations en présentiel. Seules ses formations réalisées à distance restent maintenues. Ainsi, sauf exception, tous les effectifs du groupe M2i sont désormais, et jusqu'à nouvel ordre, en télétravail, en arrêt maladie pour garde d'enfants, ou en chômage partiel ou total.

En terme d'activité, dans la mesure où M2i réalise une très large partie de son activité en Présentiel ou en Blended-Learning dans ses agences, cette période de confinement aura, comme pour toutes les sociétés comparables de son secteur, un impact significatif sur son chiffre d'affaires et sur ses résultats sur cette période.

O2i Ingénierie, Adiict et de Prologue

Concernant les activités d'O2i Ingénierie, d'Adiict et de Prologue (Prologue Use IT Cloud et API), en France, celles-ci sont également impactées par la crise sanitaire actuelle mais de façon moins importante. Sauf exception, les effectifs sont également, selon les cas, en télétravail, en arrêt maladie pour garde d'enfants, ou en chômage partiel ou total. L'impact en termes de chiffres d'affaires et de résultat pour ces activités est encore à ce stade difficile à appréhender.

La mise en place des mesures gouvernementales annoncées de prises en charge des arrêts maladies pour garde d'enfants, du chômage partiel ou total devrait permettre à l'entreprise de passer cette crise de façon à pouvoir rebondir fortement dès la fin de la pandémie. Le groupe se prépare ainsi à un fort rebond de ses ventes à partir du mois de mai ou juin, selon l'évolution des conditions sanitaires.

Essentiellement centrées sur le Cloud, les Réseaux et la Cybersécurité, les activités du groupe en Espagne, en Amérique Latine et aux Etats-Unis ne semblent pas, à ce stade, pénalisées par la crise sanitaire actuelle.

Le groupe disposait à fin février 2020 d'une trésorerie de 5,9 ME (données non auditées).

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !