Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 23h00 MODERNA RG +16,35% 127,030$
  • MRNA - US60770K1079
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Coronavirus : les vaccins Moderna et Pfizer/BioNTech autorisés dès décembre en Europe ?

Coronavirus : les vaccins Moderna et Pfizer/BioNTech autorisés dès décembre en Europe ?
Coronavirus : les vaccins Moderna et Pfizer/BioNTech autorisés dès décembre en Europe ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne a déclaré jeudi que le feu vert pourrait être donné dès le mois de décembre aux vaccins de Moderna et de Pfizer/BioNTech, qui ont montré une efficacité de l'ordre de 95% lors de leurs essais de Phase 3.

Mme von der Leyen a indiqué que l'Europe travaillait avec les autorités sanitaires américaines afin de coordonner leurs revues des deux vaccins, celui de la biotech américaine Moderna et celui du groupe américain Pfizer allié à la biotech allemande BioNTech.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) est "en discussions quotidiennes" avec son homologue américaine, la FDA, pour "synchroniser leurs évaluations", et l'EMA pourrait "donner l'autorisation conditionnelle de mise sur le marché des vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna dès la deuxième moitié de décembre, si les procédures se passent sans problème", a indiqué la chef de l'exécutif européen à l'issue d'un sommet des Vingt-Sept en visioconférence dédié à la pandémie.

Contrat signé avec Pfizer/BioNTech et très proche avec Moderna

La Commission européenne, qui négocie avec les laboratoires au nom des Etats membres, a déjà signé un contrat pour des 300 millions de doses de vaccin avec l'alliance Pfizer/BioNTech, ainsi que des contrats avec AstraZeneca, Sanofi-GSK et Janssen Pharmaceutica (filiale de Johnson & Johnson). Les discussions se poursuivent avec Moderna et la start-up allemande CureVac.

Stéphane Bancel, le patron de Moderna, a estimé lundi dans un entretien avec 'Les Echos' que la vaccination pourra commencer "dès la fin de l'année aux Etats-Unis, et en janvier en Europe", dès lors que les agences sanitaires auront délivré leurs autorisations d'utilisation d'urgence de son candidat vaccin. Il avait précisé que les discussions était un peu plus longues en Europe qu'aux Etats-Unis et au Canada. Clément Beaune, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, a estimé mercredi que le contrat entre l'Union européenne et Moderna est "quasiment prêt" et sera conclu "dans les prochains jours".

Le patron de BioNTech évoque aussi la distribution dès décembre

De son côté, le directeur du laboratoire allemand BioNTech a estimé jeudi "possible" l'autorisation du vaccin et sa distribution d'ici à la fin de l'année aux Etats-Unis ou dans l'Union européenne. Dans un entretien avec l'agence 'AFP', Ugur Sahin, a déclaré que "nous travaillons d'arrache-pied", précisant que la demande d'autorisation allait être déposée vendredi à la FDA.

"Il y a une chance pour que nous puissions encore obtenir cette année l'autorisation aux Etats-Unis ou en Europe, ou dans les deux régions", a assuré le chercheur, spécialiste en immunologie. Dans ces conditions, "il est possible que nous puissions livrer des vaccins en décembre".

Le vaccin, condition sine qua non pour vaincre l'épidémie

L'espoir d'une vaccination des populations mondiales en 2021, qui permettrait un retour progressif à une vie normale et une reprise économique durable, a galvanisé les marchés financiers depuis deux semaines. Le vaccin (ou plusieurs vaccins dans les faits) est jugé indispensable pour vaincre la pandémie, alors que l'Europe et les Etats-Unis font face cet automne à une nouvelle vague de l'épidémie, qui menace de freiner la reprise.

En France, où un nouveau confinement, moins sévère qu'au printemps est en place depuis le 30 octobre, la situation a commencé à s'améliorer ces derniers jours dans les hôpitaux français. Jeudi, le nombre de patients en réanimation a reculé pour le troisième jour consécutif.

Plus de 250.000 morts du Covid-19 aux Etats-Unis

Dans le monde, la pandémie continue de se diffuser : le seuil des 56 millions de cas avérés d'infections au Covid 19 a été franchi jeudi, tandis que près de 1,3 million de personnes en sont décédées, dont plus de 250.000 aux Etats-Unis, le pays le plus endeuillé.

Plusieurs Etats américains ont pris des mesures de restriction, la ville de Chicago a mis en place un confinement cette semaine, tandis que New York a décidé de fermer à nouveau ses écoles face à la résurgence de la maladie. Les autorités sanitaires ont aussi demandé jeudi aux Américains de renoncer à voyager pour Thanksgiving, le 26 novembre, une fête traditionnellement passée en famille.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !