Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 23h20 Apple -0,61% 115,040$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Concurrence : la Commission européenne cible l'internet des objets

Concurrence : la Commission européenne cible l'internet des objets
Concurrence : la Commission européenne cible l'internet des objets

(Boursier.com) — La Commission européenne a une nouvelle cible : l'internet des objets. Bruxelles a ouvert une enquête pour de potentiels pratiques anticoncurrentielles dans le secteur des biens et services de consommation liés à ce segment de marché en pleine croissance. Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence, s'inquiète notamment d'éventuels problèmes du côté des assistants vocaux tels que Siri et Alexa. Un assistant vocal "change la façon dont vous interagissez avec les choses parce que les utilisateurs peuvent seulement se voir présenter une option" au lieu du choix complet de produits qu'ils auraient dans un magasin, a déclaré à la presse la commissaire.

Les organismes de surveillance de l'UE voient déjà des éléments indiquant que certaines pratiques d'entreprises peuvent fausser structurellement la concurrence, a officiellement annoncé la Commission européenne : "l'accès à de grandes quantités de données des utilisateurs semble être la clé de la réussite de ce secteur. Aussi, nous devons faire en sorte que les acteurs du marché n'utilisent pas le contrôle qu'ils exercent sur ces données pour fausser la concurrence ou fermer ces marchés aux concurrents".

Outre les assistants vocaux tels que Siri d'Apple ou Alexa d'Amazon, le régulateur cible aussi les dispositifs portables (par exemple les montres intelligentes ou les bracelets de fitness) et les appareils de consommation connectés utilisés dans la domotique, comme les réfrigérateurs, les machines à laver, les téléviseurs intelligents, les hautparleurs et systèmes d'éclairage intelligents.

"Une fois que les grandes entreprises ont utilisé leur pouvoir, elles peuvent très rapidement pousser les marchés au-delà du point de basculement où la concurrence se transforme en monopole", a souligné Margrethe Vestager à Bruxelles. "Si nous n'agissons pas à temps, il y a un risque sérieux que cela se reproduise avec l'internet des objets".

L'UE va chercher des informations auprès de quelque 400 entreprises dans le monde entier. Elle prévoit de publier un rapport préliminaire au printemps 2021 et de donner ses conclusions à l'été 2022.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !