Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
Commerzbank
  • CBK - DE000CBK1001
  • + Ajouter à : Mes Listes

Commerzbank : Cerberus Capital réclame des changements immédiats

Commerzbank : Cerberus Capital réclame des changements immédiats
Commerzbank : Cerberus Capital réclame des changements immédiats
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Cerberus Capital Management s'attaque une nouvelle fois à la Commerzbank. Dans une lettre adressée au Conseil de surveillance de la banque allemande, la société d'investissement s'en prend vivement à la direction et réclame deux sièges au sein du Conseil. Elle estime que le management se concentre sur la croissance des revenus non rentables et n'a pas la volonté de réduire les coûts.

Cerberus se dit "alarmé par le refus de la direction et du conseil de surveillance de reconnaître la gravité de la situation et l'absence abjecte de mesures correctives appropriées", peut-on lire dans la lettre que s'est procurée 'Bloomberg'. "La situation précaire de la Commerzbank exige une action rapide et décisive dès maintenant".

Cerberus souligne que la banque "n'a pas réussi à mettre en oeuvre d'importantes initiatives opérationnelles, technologiques ou de gestion" et qu'elle a ignoré les suggestions avancées par les investisseurs. D'après les sources de l'agence, la Commerzbank aurait rejeté à deux reprises des propositions de Cerberus pour des services de conseil via sa branche 'Cerberus Operations Advisory Company'. Le directeur général de l'établissement basé à Francfort, Martin Zielke, fait notamment l'objet de nombreuses critiques, y compris de la part du gouvernement allemand, principal actionnaire du deuxième groupe financier outre-Rhin.

Commerzbank a perdu près de 60% de sa valeur depuis que Cerberus a révélé une participation de 5% en juillet 2017, ce qui en fait l'une des pires performances boursières parmi les banques européennes sur cette période. Berlin a de son côté payé près de 26 euros par action pour prendre une participation de plus de 15% lorsqu'il a renfloué le prêteur pendant la dernière crise financière.

©2020,