»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 17h37 Renault +0,92% 63,870€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Changements à venir dans l'organisation de l'alliance Renault/Nissan

Changements à venir dans l'organisation de l'alliance Renault/Nissan
Changements à venir dans l'organisation de l'alliance Renault/Nissan
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Grosse évolution de la gouvernance en vue au sein de l'alliance Renault/Nissan Motor/Mitsubishi. Suite à l'affaire Carlos Ghosn, les trois constructeurs envisageraient de former un Conseil d'administration unique qui supervisera la gouvernance et les opérations de leur alliance, croit savoir 'Bloomberg' en citant des personnes proches du dossier. Le nouveau Conseil remplacerait deux entités distinctes de l'alliance basées à Amsterdam, Renault-Nissan BV et Nissan-Mitsubishi BV. Jean-Dominique Senard, Président de Renault, prendrait probablement le poste de président du Conseil. Bloomberg confirme ainsi une information dévoilée un peu plus tôt par le 'Nikkei'

Les trois constructeurs automobiles, qui ont refusé de commenter ces nouvelles, tiendront une conférence de presse conjointe mardi au siège de Nissan à Yokohama.

Ghosn, libéré la semaine dernière d'un centre de détention de Tokyo où il a été incarcéré pendant plus de 100 jours, voudrait par ailleurs assister à cette réunion en tant que membre du conseil. Le tribunal de district de Tokyo examinera s'il pourra le faire dans le cadre des conditions de sa mise en liberté sous caution.

Le plan de l'alliance vise à favoriser une prise de décision plus équilibrée, la structure actuelle étant considérée comme obsolète et obscure dans ses fonctions, les enquêtes internes des constructeurs automobiles ayant révélé que l'ancien président Ghosn aurait détourné des fonds des unités néerlandaises. L'architecte de l'alliance Renault-Nissan a été inculpé d'abus de confiance aggravé. Il est accusé d'avoir minimisé ses revenus d'un montant de 82 millions de dollars chez Nissan pendant près de dix ans, jusqu'en 2018.

Même s'il a été démis de ses fonctions de président de Nissan, ainsi que des partenaires de l'alliance Renault et Mitsubishi, Carlos Ghosn reste administrateur des trois constructeurs, étant donné qu'une décision en AG est nécessaire pour mettre un terme à son mandat d'administrateur.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com