»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 10h58 Casino Guichard Perrachon +0,18% 38,980€

Casino reprend un peu d'air !

Casino reprend un peu d'air !
Casino reprend un peu d'air !
Crédit photo © Casino

(Boursier.com) — Durement secoué depuis vendredi, en baisse de 13% en bourse de Paris, le titre Casino reprend 3,2% ce mardi à 27,33 euros. Hier, Standard & Poor's Global avait dégradé la note émetteur long terme du distributeur de 'BB+' à 'BB', tout en confirmant la note court terme à 'B'. L'agence a expliqué son choix par l'endettement élevé de Casino depuis désormais plus de deux ans, ainsi que par une flexibilité financière réduite et du risque "d'événement" pour le groupe, résultant des échéances à court terme de Rallye.

S&P évalue la solvabilité autonome de Casino comme supérieure, mais liée à celle de l'ensemble du groupe, comprenant Casino, Rallye et ses différentes participations jusqu'à Finatis, que l'agence considère comme la société mère globale. "A notre avis, la récente baisse significative du cours de l'action de Casino et l'écartement des spreads de crédit à la fois de Casino et de sa maison-mère immédiate hautement endettée, Rallye, pointent vers un refinancement élevé et des risques liés à la structure du capital chez Rallye". Les perspectives restent 'négatives'.

Le groupe prend acte...

La direction de Casino a expliqué hier prendre acte de la décision de S&P mais "constate que l'agence de notation ne prend pas en compte dans son appréciation le plan de cessions de 1,5 MdE en cours de réalisation". "Ce changement de notation n'a pas d'impact, sur le coût de la dette financière obligataire de Casino, et n'affecte pas sa liquidité. Au 30 juin 2018, Casino en France disposait de 5,5 milliards d'euros de liquidités, se composant d'une trésorerie brute de 2,2 MdsE et de lignes de crédit confirmées et non tirées de 3,3 MdsE indépendantes de son rating, dont 3,1 MdsE à échéance 2020-2022".

Compte tenu du produit attendu du plan de cessions en cours et de son autofinancement, le groupe a confirmé son objectif de réduction de la dette financière nette en France de 1 milliard d'euros fin 2018 à 2,7 milliards d'euros (contre 3,7 milliards d'euros à fin 2017).

Attaque en règle

Casino s'était effondré vendredi après que le fonds activiste Muddy Waters, qui s'est déjà attaqué au distributeur par le passé, eut déclaré dans un tweet que Casino Finance, la plus grosse filiale française du groupe, n'avait pas déposé ses comptes 2017...

Casino avait déjà été victime ces dernières années des attaques de Muddy Waters, l'investisseur reprochant à la société stéphanoise son manque de transparence, sa dette et son ingénierie financière masquant la baisse de ses performances...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com