»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/07/2018 à 17h35 Casino Guichard Perrachon -0,85% 34,930€

Casino et Rallye dopés à l'Amazon

Casino et Rallye dopés à l'Amazon
Casino et Rallye dopés à l'Amazon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'effet Amazon dope Casino (+5,7% à 39,71 euros) et sa maison-mère Rallye (+8% à 12,28 euros) dans les premiers échanges du 27 mars. La filiale Monoprix a annoncé hier un partenariat commercial avec le géant américain, qui distribuera les produits de l'enseigne via son service Prime Now à Paris et dans sa proche banlieue. Ce mouvement est le dernier d'une série de mutations dans la distribution alimentaire française en général et parisienne en particulier. Face à l'offensive de Leclerc dans la capitale, Casino et Carrefour ont adopté chacun à leur façon une stratégie conquérante pour préserver ce qui était une sorte de chasse gardée jusque-là.

On savait tous les distributeurs approchés ou ayant approché Amazon pour nouer des partenariats... c'est finalement Monoprix qui a franchi le pas, souligne ce matin le bureau d'études Invest Securities, qui note que la filiale de Casino multiplie les initiatives pour déployer son offre alimentaire en ligne sur le marché parisien et contrer une concurrence qui fourbit ses armes. Monoprix a l'avantage d'apporter à Amazon la clientèle haut de gamme adaptée à son service. Il faudra patienter jusqu'à ce soir (une conférence est prévue à 18h30) pour en apprendre plus sur la teneur de l'accord.

Sympathy for the devil

Chez Bryan Garnier, on voit un peu plus loin en posant la question qui tue : Amazon pourrait-il être une porte de sortie pour Jean-Charles Naouri ? L'analyste pense que le dirigeant-actionnaire pourrait être tenté par une sortie "à la Del Vecchio", c'est à dire sur le modèle de la fusion entre Essilor et Luxottica. Naouri pourrait échanger ses parts contre des actions Amazon et obtenir un siège au conseil d'administration. En attendant, le distributeur a lancé les hostilités en faisant entrer le loup dans la bergerie, considèrent certains. Ou en sciant la branche sur laquelle il est assis, estime-t-on aussi parfois dans le secteur, rappelle Bryan Garnier.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com