Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/02/2020 à 17h35 Carmat -2,15% 20,450€
  • ALCAR - FR0010907956
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Carmat : le résultat net de l'exercice 2019 ressort en perte de 42,6 ME

Carmat : le résultat net de l'exercice 2019 ressort en perte de 42,6 ME
Carmat : le résultat net de l'exercice 2019 ressort en perte de 42,6 ME
Crédit photo © Carmat

(Boursier.com) — Le coeur artificiel étant encore en développement clinique, Carmat n'a généré aucun chiffre d'affaires au cours de l'exercice 2019. La perte d'exploitation de l'exercice s'élève à 42,4 ME, en légère amélioration par rapport à 2018 (perte d'exploitation de 42,8 ME en 2018).

Au cours de l'exercice 2019, les dépenses d'exploitation de Carmat se sont élevées à 43,1 ME, en légère baisse de 0,4 ME par rapport à l'exercice 2018, grâce à un effort de rationalisation des coûts, notamment au second semestre.

L'essentiel des dépenses d'exploitation a ainsi été alloué :
- aux études et tests réalisés dans le cadre du processus d'obtention du marquage CE d'une part, et de l'autorisation d'initier une étude clinique de faisabilité aux Etats-Unis (EFS - Early Feasibility Study) d'autre part ;
- à la fiabilisation des processus de production et à la préparation de la montée en cadence, dans l'usine de Bois-d'Arcy ;
- à la poursuite de la transformation de la société en société industrielle et commerciale.

Le passage du résultat financier de -0,9 ME en 2018 à -1,8 ME en 2019 s'explique par l'augmentation des intérêts d'emprunt, la société ayant procédé, fin janvier 2019, au tirage de la première tranche de 10 ME de l'emprunt de 30 ME accordé sous conditions par la Banque Européenne d'Investissement (BEI) en décembre 2018.

Après prise en compte du résultat exceptionnel (-0,1 ME) et du crédit d'impôt recherche de (+1,6 ME), le résultat net de l'exercice 2019 ressort en perte de 42,6 ME, contre une perte de 41,7 ME en 2018.

Stéphane Piat, Directeur général de Carmat, a déclaré : "L'année 2019 a été cruciale pour Carmat car nous avons réussi à renforcer tous les piliers stratégiques de notre projet : le système de production, la qualité de la bioprothèse qui continue à remplir son rôle dans l'étude PIVOT conformément aux attentes, et la structure financière de l'entreprise. Tout d'abord, nous avons finalisé le transfert de l'intégralité de nos activités de production à l'usine de Bois-d'Arcy où la production des prothèses a repris au mois de de mai, après la réalisation des derniers ajustements techniques. Cela a eu un effet direct sur l'étude PIVOT qui a pu reprendre progressivement avec les autorisations reçues des autorités de santé au Danemark, en République tchèque et au Kazakhstan. Le 12ème patient de l'étude a ainsi pu bénéficier de la nouvelle prothèse en décembre, ce qui nous permet d'atteindre, à date, un support continu cumulé de plus de 7 ans dans le cadre de l'étude. En parallèle, nous avons poursuivi nos échanges très constructifs avec la FDA nous permettant d'obtenir, en septembre dernier, l'autorisation conditionnelle pour une étude de faisabilité aux Etats-Unis. Depuis, nous avons pu répondre à l'ensemble des questions résiduelles et obtenir tout récemment l'approbation complète de la FDA qui va permettre d'accélérer les discussions avec les 7 centres hospitaliers américains retenus, mais également avec les Centers for Medicare & Medicaid Services (CMS) afin d'obtenir une compensation des coûts de l'étude, dont le recrutement pourrait démarrer au 4ème trimestre 2020. Enfin, nous avons renforcé considérablement notre structure financière grâce à un placement privé auprès d'investisseurs qui partagent notre vision long-terme pour un montant total de 60 ME. Cette levée de fonds nous offre une visibilité financière jusqu'à mi-2021 et les ressources nécessaires pour continuer à franchir les différentes étapes de notre projet, dont notamment l'obtention du marquage CE qui reste notre objectif clé pour l'année 2020."

Au 31 décembre 2019, la trésorerie de la société s'établissait à 55,5 ME contre 25,3 ME au 31 décembre 2018. Cette évolution du niveau de trésorerie s'explique notamment par :

- la levée de fonds de 60 ME réalisée au mois de septembre par voie de placement privé ;
- le tirage, fin janvier 2019, de la première tranche de 10 ME de l'emprunt BEI ;
- la consommation de trésorerie d'exploitation de 41 ME au cours de l'exercice.

Ce niveau de trésorerie devrait couvrir les besoins en financement de Carmat jusqu'à mi-2021.

La levée de fonds réalisée en septembre 2019, soutenue par les actionnaires historiques, a permis l'entrée au capital d'actionnaires entrepreneurs de renom, en particulier les family offices de la famille Gaspard, propriétaire du groupe Lyreco (Corely Belgium SPRL et Bratya SPRL) et de M. Pierre-Edouard Stérin, fondateur de Smartbox (BAD 21 SPRL), qui souhaitent accompagner CARMAT sur le long-terme.

De plus, la Société a également à sa disposition :

- deux tranches d'emprunt BEI de 10 ME chacune, utilisables sous condition d'atteinte de certaines étapes techniques ;
- un solde de 22 ME sur la ligne de financement flexible Kepler-Cheuvreux contractée en septembre 2018 qui est exerçable jusqu'à fin septembre 2020.

Evènements récents et perspectives 2020

Carmat a récemment annoncé l'obtention de l'approbation complète de la FDA pour lancer une étude clinique de faisabilité (EFS) avec son coeur artificiel total aux Etats-Unis. Le protocole de l'étude a été étendu à 10 patients éligibles à la transplantation, et le critère d'évaluation principal reste identique à celui de l'étude PIVOT européenne : la survie du patient à 180 jours après l'implantation ou une transplantation cardiaque réussie dans les 180 jours suivant l'implantation. Un rapport intermédiaire portant sur les 3 premiers patients à 60 jours sera évalué par la FDA avant de poursuivre les 7 autres recrutements. Carmat a également obtenu l'approbation conditionnelle des comités éthiques (IRB) de deux centres hospitaliers et poursuit ses discussions avec d'autres IRB et des sociétés de recherche sous contrat. La société négocie également avec les Centers for Medicare & Medicaid Services (CMS) pour obtenir une compensation des coûts de l'étude, avec pour objectif d'initier le recrutement des patients au 4ème trimestre 2020.

Au cours de l'exercice 2020, CARMAT entend concentrer ses ressources sur ses priorités stratégiques :
la finalisation rapide du recrutement de l'étude PIVOT, et l'obtention du marquage CE ;
le démarrage des implantations dans le cadre de l'étude de faisabilité (EFS) aux Etats-Unis ;
la poursuite de la fiabilisation des processus et de la montée en cadence de la production ;
la préparation du lancement commercial de la prothèse.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com