»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/12/2018 à 17h35 Renault -2,49% 55,650€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Carlos Ghosn n'est plus président de Mitsubishi

Carlos Ghosn n'est plus président de Mitsubishi
Carlos Ghosn n'est plus président de Mitsubishi
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Mitsubishi Motors vient d'annoncer à son tour ce lundi que son conseil d'administration a voté en faveur de l'éviction de Carlos Ghosn. Accusé de fraude fiscale au Japon et de détournement de fonds, Ghosn est ainsi évincé et devra quitter son poste de président du constructeur japonais. Mitsubishi Motors indique qu'Osamu Masuko, actuel directeur général, va prendre la présidence du conseil à titre intérimaire. Déjà contraint à quitter la présidence de Nissan Motors, Ghosn demeure pour l'heure PDG de Renault et patron de l'alliance Renault/Nissan/Mitsubishi.

Renault a cependant désigné le tandem Thierry Bolloré / Philippe Lagayette pour remplacer son emblématique patron de façon intérimaire... Le Conseil de Nissan va pour sa part mettre en place un comité consultatif en vue de choisir son prochain président parmi ses membres actuels. Il va également étudier la création d'un comité spécial chargé de prendre les avis appropriés auprès d'un tiers indépendant concernant le système de gestion de la gouvernance et de la rémunération des administrateurs...

Des hauts responsables de Renault-Nissan vont tenter par ailleurs cette semaine d'éviter qu'une lutte de pouvoir entre les deux constructeurs ne menace leur coopération, explique Reuters. "Des dirigeants des deux constructeurs et de leur partenaire Mitsubishi doivent se retrouver en milieu de semaine à Amsterdam, dans le cadre de comités opérationnels qui étaient déjà prévus avant l'arrestation de Carlos Ghosn le 19 novembre dernier", ajoute l'agence. Nissan et Renault ont soutenu qu'ils allaient tout faire pour préserver l'alliance. Le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, qui remplace pour l'heure Ghosn à la présidence, a jugé cependant que l'alliance ne devait plus désormais être dominée par Renault.

Carlos Ghosn est toujours en détention. Nissan l'accuse d'avoir sous-évalué ses revenus déclarés aux autorités japonaises et d'avoir détourné des fonds.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com