»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/09/2019 à 17h38 Capgemini -0,42% 106,500€
  • CAP - FR0000125338
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Capgemini / Altran : Hermelin charge Elliott et Neuville ! "Le prix, c'est 14 Euros"

Capgemini / Altran : Hermelin charge Elliott et Neuville ! "Le prix, c'est 14 Euros"
Capgemini / Altran : Hermelin charge Elliott et Neuville ! 'Le prix, c'est 14 Euros'
Crédit photo © Capgemini

(Boursier.com) — Pas question de réviser le prix à la hausse : c'est le message de Paul Hermelin, le patron de Cap Gemini, aux actionnaires d'Altran et notamment à l'adresse des minoritaires qui espèrent que l'acquéreur revoit sa copie. Dans 'Les Echos' du jour, il annonce la couleur : "Nous ne bougerons pas notre prix. 14 euros, c'est un prix équitable. Nous n'avons pas cherché à faire un raid boursier sur une société décotée." Cela a au moins le mérite d'être clair!

Le titre Altran, lui, continue de coter au-dessus des 14 Euros... "Nous proposons une prime de 30 % sur le cours de Bourse juste avant l'offre et le cours a progressé de 100 % depuis le début de l'année", justifie le patron de Cap Gemini, dans son interview du jour, ajoutant : "Si des actionnaires veulent garder leurs titres Altran, ce n'est pas un souci, nous savons gérer des minoritaires."

Au mois d'août, des actionnaires minoritaires d'Altran avaient mandaté Colette Neuville, présidente de l'ADAM (Association de Défense des Actionnaires Minoritaires) pour défendre leurs intérêts. Cette dernière avait envoyé un courrier à l'AMF au sujet d'"anomalies par rapport à la procédure normale des offres publiques", contestant notamment que le conseil d'administration du spécialiste du conseil en ingénierie et de la R&D a recommandé aux actionnaires d'apporter leurs titres à l'offre avant le rapport de l'expert indépendant.

Paul Hermelin répond aujourd'hui à l'ADAM et critique vertement la démarche : "J'ai été très choqué par ces accusations. Nous avons respecté scrupuleusement les règles.(...) L'Adam ne défend pas ici les intérêts de la veuve et de l'orphelin. Elle est mandatée par Elliott, un fonds activiste, qui, je le rappelle, n'est toujours pas actionnaire d'Altran, et par des arbitragistes, donc des sociétés dont le métier est de spéculer et qui ne proposent rien sur le plan industriel."

Concernant la suite des opérations, l'expert indépendant saisi dans le cadre de l'opération, Finexsi, doit rendre d'ici peu son rapport sur la valorisation d'Altran. Le conseil d'administration se prononcera ensuite à nouveau sur l'offre. Et le dossier sera ensuite déposé à l'Autorité des marchés financiers (AMF)...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com