Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/07/2020 à 17h35 Mint (ex Budget Telecom) +1,66% 6,740€
  • ALBUD - FR0004172450
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Budget Telecom plonge après les résultats annuels

Budget Telecom plonge après les résultats annuels
Budget Telecom plonge après les résultats annuels
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Budget Telecom décroche de 16% à 3,26 euros ce matin dans un volume déjà très étoffé. Les résultats annuels 2018 ont été marqués par une très forte croissance du chiffre d'affaires HT à 20,6 ME, contre 8,9 ME un an avant, mais la marge brute avant remises a reculé à 2,5 ME contre 2,6 ME en 2017. Le CA Télécom a décliné à 5,4 ME, alors que le CA Energie a grimpé à 15,2 ME. La marge brute avant remises est ressortie à 12% du CA contre 29% un an avant. La marge brute Télécom a régressé à 2 ME, alors que la marge brute Energie n'a représenté que 500 KE. L'Ebitda annuel est une perte de 1,47 ME, contre 225 KE de profit un an avant. L'Ebit est déficitaire de 1,91 ME. Enfin, la perte nette 2018 se creuse à 2,37 ME, contre 324 KE en 2017.

En fin de période, les fonds propres étaient de 2,3 ME, pour une trésorerie nette de 5,8 ME dont l'augmentation résulte de l'émission des bons d'ORNANE avec BSA attachés, dans le cadre du financement obligataire approuvé par l'AGE du 11 mai 2017.

L'exercice 2019 en cours devrait permettre au groupe de générer une meilleure performance. En effet, la marge brute devrait bénéficier de quatre leviers, à savoir l'augmentation des tarifs réglementés de vente (TRV) annoncée par le Gouvernement à compter du 1er juin - avec une hausse des prix de plus de 5,9% TTC -, le nouveau contrat d'approvisionnement à partir du 1er juillet à des tarifs bien plus avantageux pour Budget Telecom, une pression concurrentielle moins forte sur les prix, et le lancement d'une nouvelle offre à meilleur taux de marge (lancée au 1er juin 2019 après le lancement de l'offre dédiée aux professionnels).

Les investissements marketing devraient être considérablement diminués au profit du parrainage, permettant ainsi au groupe de baisser le coût d'acquisition de ses nouveaux clients sans pour autant compromettre le rythme actuel de constitution du parc d'abonnés. La forte augmentation des tarifs réglementés de vente (TRV) devrait en effet motiver de nombreux consommateurs à migrer vers des offres plus économiques et plus vertes que celles disponibles actuellement, prévoit le groupe.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !