Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/12/2019 à 17h35 Airbus Group (ex-EADS) +1,40% 125,900€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Budget record de 14,4 MdsE pour les programmes spatiaux européens !

Budget record de 14,4 MdsE pour les programmes spatiaux européens !
Budget record de 14,4 MdsE pour les programmes spatiaux européens !
Crédit photo © ESA - D. Ducros

(Boursier.com) — C'est un record ! Les 22 pays membres de l'Agence spatiale européenne (ESA) ont voté jeudi à Séville (Espagne) un budget de 14,4 milliards d'euros pour financer les nouveaux programmes sur une durée de cinq ans.

La somme est même légèrement supérieure à celle initialement proposée par l'ESA à ses Etats membres (14,3 milliards d'euros), signe que l'Europe est déterminée à rester un acteur majeur de l'espace face à la concurrence accrue des Américains et des Chinois..

Cette enveloppe, qui comprend 4,3 MdsE pour les programmes obligatoires (décidés à l'unanimité des Etats), s'ajoutera à la contribution de la Commission européenne déjà votée (16 MdsE sur 7 ans).

Premier envol d'Ariane 6 prévu au second semestre 2020

Les ministres en charge du spatial des 22 pays membres de l'ESA, réunis depuis mercredi à Séville, ont donc entériné un budget en nette hausse par rapport aux 10 MdsE votés en 2016. Parmi ces programmes phares, figure le nouveau lanceur Ariane 6, dont le premier vol est prévu en 2020 depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française.

Mardi soir, la fusée Ariane 5 avait réussi la 250e mission d'une fusée Ariane, 40 ans après le premier envol de la fusée européenne, le 24 décembre 1979. Le premier lancement d'Ariane 6, la prochaine génération du lanceur lourd européen (exploité par Arianespace, filiale commune d'Airbus et Safran) est prévu au second semestre 2020.

La France , premier contributeur de l'ESA

La France participera à hauteur de 2,7 MdsE sur cinq ans et souhaite rester le premier contributeur, devant l'Allemagne et l'Italie, de l'ESA, une organisation fondée en 1975.

Le budget permettra aussi d'améliorer la compétitivité de l'autre lanceur européen, Vega, et de financer la rénovation du centre spatial guyanais de Kourou. Les autres projets concernent les programmes d'exploration (ISS, Mars et Lune), dans un contexte marqué par les annonces américaines de retour sur la Lune dès 2024. L'Europe prévoit notamment de développer un module de service pour la future mini station en orbite lunaire, Gateway.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com