Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 19/11/2019 à 17h35 Vinci -0,64% 101,250€

BTP / Concessions : les prévisions d'un analyste pour le troisième trimestre

BTP / Concessions : les prévisions d'un analyste pour le troisième trimestre
BTP / Concessions : les prévisions d'un analyste pour le troisième trimestre

(Boursier.com) — Barclays fait le point sur les grands groupes de BTP et de concessions avant les publications du troisième trimestre. Le broker pense qu'un certain ralentissement est possible étant donné la nature cyclique avancée du trafic (en particulier des camions). Cela pourrait être visible pour Vinci et Eiffage, tandis que Getlink devrait continuer à être affecté par les incertitudes entourant le Brexit.

Pour Eiffage, Barclays anticipe une croissance des revenus de 7% sur les trois mois clos fin septembre (6% en organique), tirée par le contracting (contrats GPE et cycle électoral municipal favorable), et un carnet de commandes en hausse de 5%, tous deux conformes aux tendances du deuxième trimestre. Néanmoins, l'analyste mise sur un nouveau trimestre morose d'APRR. Les bases de comparaison sont plus normales cette fois mais les tendances sous-jacentes du trafic devraient avoir sensiblement ralenti. Il est à noter que le quatrième trimestre bénéficiera de bases de comparaison plus favorables (perturbations des gilets jaunes), et le broker estime que la direction devrait confirmer son objectif d'"augmentation des résultats".

Du côté de Getlink, Braclays mise sur un chiffre d'affaires trimestriel stable, la croissance du trafic Eurostar (largement tirée par la nouvelle route vers d'Amsterdam) devant être compensée par le déclin du Truck Shuttle (repli à près de deux chiffres en juillet-août). Le 4ème trimestre reste très incertain en raison de l'échéance du Brexit, mais l'analyste ne s'attend pas à ce que la direction modifie sa guidance révisée en juillet (560 millions d'euros d'EBITDA avec une parité livre/euro de 1,128).

Enfin, le broker table sur une croissance de 11% chez Vinci (6% à périmètre comparable), principalement grâce aux dernières acquisitions (Gatwick, Airports Worldwide, Belgrade Airport). A l'instar d'Eiffage, le trafic autoroutier devrait être morose au T3, mais Vinci devrait être moins touché par l'activité camions (moins dépendante de l'activité manufacturière allemande), et ses autoroutes devraient bénéficier de comparaisons particulièrement basses au trimestre prochain (ASF/Escota ont particulièrement souffert des perturbations au T4 2018). Un léger ralentissement du trafic chez Vinci Airports est également possible. En ce qui concerne le contracting, Barclays prévoit des tendances similaires à celles du T2, mais la croissance du carnet de commandes pourrait s'accélérer grâce aux récent gains de contrats importants. L'objectif de Vinci d'une "poursuite de la croissance du chiffre d'affaires et du résultat net" devrait probablement rester inchangé.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com