Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/02/2021 à 17h35 Focus Home Interactive +3,80% 65,600€
  • ALFOC - FR0012419307
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Bruxelles sanctionne Valve et cinq éditeurs, dont Focus Home, pour pratiques anticoncurrentielles

Bruxelles sanctionne Valve et cinq éditeurs, dont Focus Home, pour pratiques anticoncurrentielles
Bruxelles sanctionne Valve et cinq éditeurs, dont Focus Home, pour pratiques anticoncurrentielles
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Commission européenne a infligé à Valve, propriétaire de la plateforme de jeux sur PC en ligne "Steam", et aux cinq éditeurs Bandai Namco, Capcom, Focus Home, Koch Media et ZeniMax des amendes d'un montant total de 7,8 millions d'euros pour avoir enfreint les règles de l'Union européenne en matière de pratiques anticoncurrentielles.

Steam, qui propose plus de 35.000 jeux dans le monde entier, est l'une des plus grandes plateformes de jeux vidéo sur PC en ligne. Elle permet aux utilisateurs, après authentification, de procéder directement au téléchargement ou au chargement en flux continu de jeux vidéo sur PC. Le régulateur explique que Valve et les éditeurs ont restreint les ventes transfrontières de certains jeux vidéo sur PC sur la base de la localisation géographique des utilisateurs au sein de l'Espace économique européen (EEE), se livrant ainsi à des pratiques dites de "blocage géographique".

Les amendes infligées aux éditeurs, d'un montant total de plus de 6 millions d'euros, ont été réduites en raison de la coopération de ces derniers avec le gendarme européen. Valve a choisi de ne pas coopérer avec la Commission et s'est vu infliger une amende de plus de 1,6 ME. Focus Home écope de la plus importante sanction, soit 2,9 ME.

Mme Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence, a déclaré: "plus de 50% des Européens âgés de 6 à 64 ans jouent à des jeux vidéo. L'industrie européenne des jeux vidéo a le vent en poupe et pèse actuellement plus de 17 milliards d'euros. Les sanctions adoptées aujourd'hui contre les pratiques de "blocage géographique" de Valve et de cinq éditeurs de jeux vidéo sur PC rappellent qu'en vertu du droit de la concurrence de l'UE, il est interdit aux entreprises de restreindre contractuellement les ventes transfrontières. De telles pratiques privent les consommateurs européens des avantages du marché unique numérique de l'UE et de la possibilité de comparer les prix afin de trouver l'offre qui leur convient le mieux dans l'UE".

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !