»
»
»
»
Consultation
Pas de date de cotation Syngenta 0,00% -
  • CH0011037469
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Bruxelles autorise ChemChina à croquer Syngenta

Bruxelles autorise ChemChina à croquer Syngenta
Bruxelles autorise ChemChina à croquer Syngenta
Crédit photo © Syngenta

(Boursier.com) — La Commission européenne a autorisé à la mi-journée le rachat de l'agrochimiste suisse Syngenta par le chinois ChemChina. Un feu vert donné à la condition que l'acquéreur se sépare de parts significatives de son activité pesticides et régulateurs de croissance végétale en Europe. ChemChina a proposé d'importantes mesures correctives, qui répondent pleinement à nos préoccupations en matière de concurrence, ce qui nous a permis d'autoriser l'opération", a expliqué la commissaire à la concurrence, Margrethe Vestager

Adama va renoncer à plusieurs actifs

ChemChina opère actuellement en Europe via sa filiale israélienne Adama, qui ne produit que des génériques, c'est-à-dire des pesticides dont le brevet a expiré. Syngenta, à l'inverse, élabore elle-même ses principes actifs. Pour répondre aux préoccupations de l'antitrust, ChemChina a prévu de vendre une part significative de l'activité existante d'Adama dans le domaine des pesticides (fongicides pour les céréales, les fruits et le colza, les herbicides pour les céréales, le maïs, les tournesols et les légumes, les insecticides pour les céréales, le maïs, les fruits, le colza et les légumes et ses produits de traitement des semences pour les céréales et la betterave sucrière) ainsi que certains pesticides de Syngenta (fongicides pour les légumes et herbicides pour les céréales, les légumes et les tournesols). Adama cèdera aussi 29 pesticides génériques en cours de développement et donnera l'accès, à des tiers, aux études et aux résultats des tests sur le terrain pour ces produits. En outre, l'acquéreur va se séparer d'une part significative de l'activité "régulateurs de croissance végétale pour les céréales" d'Adama et de tous les actifs incorporels nécessaires liés aux produits pesticides et aux régulateurs de croissance végétale cédés, ainsi que le personnel concerné.

La Commission précise qu'elle a examiné la fusion en tenant compte des conséquences du rapprochement entre Dow et DuPont, autorisé par la Commission le 27 mars dernier. Il a notamment été considéré que la combinaison ChemChina-Syngenta n'aurait aucune incidence sur la concurrence en matière d'innovation dans le domaine des pesticides, à l'inverse de l'autre opération, car Adama opère dans les génériques. Une troisième opération est en cours dans le secteur, le rachat de Monsanto par Bayer. ChemChina avait proposé 43 milliards de dollars pour s'assurer du soutien du management de Syngenta au rachat de la société.

©2017-2019,

Partenaires de Boursier.com