Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/11/2019 à 17h10 EDF +0,94% 9,214€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Bourse : le portefeuille de l'Etat à la traîne du CAC 40

Bourse : le portefeuille de l'Etat à la traîne du CAC 40
Bourse : le portefeuille de l'Etat à la traîne du CAC 40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le portefeuille de participations de l'Etat a reculé de 2,8% de fin juin 2018 à fin juin 2019, une performance inférieure à celle du CAC 40, qui s'est apprécié de 4% sur cette même période.

Selon le rapport d'activité annuel de l'Agence des participations de l'Etat (APE) publié vendredi, le portefeuille coté de l'Etat français s'élevait ainsi à 75,1 milliards d'euros fin juin 2019, en recul de 2,86% sur un an.

Rappelons que l'Etat est actionnaire de douze entreprises cotées: EDF, ADP, Airbus, Engie, Safran, Thales, Orange, Renault, Eramet, Air France-KLM, CNP Assurances et Dexia. En intégrant les sociétés non, cotées, l'APE possède des parts dans 88 entreprises.

La contre-performance du portefeuille coté est essentiellement à mettre au compte de la chute de l'action EDF au premier semestre 2019, alors que l'électricien représente à lui seul plus du tiers de la valeur boursière du portefeuille. EDF fait face à une chute de ses bénéfices et à un lourd endettement, et se prépare en outre à vivre une évolution de sa structure, avec une scission prévue de l'électricien public en deux entités.

Baisse de 400 millions d'euros des dividendes en 2018

Sur l'année achevée fin juin 2019, les opérations de cessions et de prises de participations ont été limitées. L'Etat a cédé pour 1,24 MdE de titres du groupe aéronautique Safran, dont il reste le premier actionnaire (10,8% du capital). Le produit de cette cession doit servir à alimenter le Fonds pour l'innovation créé en 2018 pour financer des innovations de rupture. Plus d'une centaine de projets ont d'ores et déjà été sélectionnés, a indiqué le directeur de l'APE Martin Vial lors d'une rencontre avec la presse.

Par ailleurs, l'APE a annoncé que l'Etat a perçu 2,4 MdsE de dividendes en 2018, soit 400 millions de moins que l'année précédente. Les seules entreprises cotées en Bourse ont versé à elles seules 2 MdsE, en baisse de 500 ME sur 2017. C'est une nouvelle fois EDF qui est à l'origine d'une grande partie de cette baisse. Ce dernières années, les cessions d'actions réalisées par l'APE ont aussi réduit la manne des dividendes : en 2012, les dividendes rapportaient encore 4,6 MdsE à l'Etat.

Martin Vial, le commissaire aux participations de l'Etat, a rappelé vendredi que la politique des pouvoirs publics en matière de dividende"s'est normalisée" ces dernières années, ce qui "a pu amener une certaine modération".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com