Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/07/2020 à 19h26 Boeing +3,28% 185,860$
  • BA - US0970231058
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Boeing renonce à la branche aviation civile d'Embraer

Boeing renonce à la branche aviation civile d'Embraer
Boeing renonce à la branche aviation civile d'Embraer
Crédit photo © Boeing

(Boursier.com) — Alors que le secteur aérien est en pleine tempête face à la crise du coronavirus, Boeing a annoncé samedi qu'il renonçait à la prise de contrôle de la division aviation civile du groupe brésilien Embraer, une opération à 4,2 milliards de dollars en négociation depuis des mois.

Le groupe n'a pas cité le contexte actuel comme cause de l'échec des négociations, mais a indiqué dans un communiqué qu'"au cours des derniers mois, nous avons eu des négociations productives mais finalement non couronnées de succès".

Marc Allen, vice-président senior de Boeing, qui pilotait le projet de partenariat, a précisé que "nous avions tous pour objectif de les régler d'ici la date initiale de finalisation (de l'accord), mais cela ne s'est pas produit."

Dans un communiqué publié séparément, Embraer, troisième constructeur aéronautique mondial derrière le duopole Airbus et Boeing, s'est dit "fermement convaincu que Boeing a rompu à tort cet accord".

Les deux groupes avaient annoncé en juillet 2018 leur projet commun, qui prévoyait l'achat par Boeing de 80% de la division d'aéronautique civile d'Embraer, qui avait été valorisée à 5,26 Mds$ dette incluse. L'opération avait été largement perçue par les analystes comme une réponse de Boeing à la prise de contrôle par Airbus du programme CSeries du canadien Bombardier, le principal concurrent d'Embraer.

Commandes en berne, plan de départs volontaires

Selon des sources au fait de ces négociations, citées par l'agence 'Reuters' Boeing a émis des objections pendant les discussions sur des questions financières et juridiques, ce qu'Embraer a considéré comme une volonté délibérée de rompre l'accord de la part de Boeing ."Boeing a été durement touché par la crise mondiale (du coronavirus) et a trouvé des mécanismes dans le contrat pour y mettre un terme", a ainsi déclaré une source basée au Brésil.

Une source aux Etats-Unis a nié que Boeing ait délibérément sapé l'accord, ajoutant qu'Embraer connaissait la date butoir des négociations depuis plus d'un an. La transaction avait reçu le feu vert de nombreuses autorités de régulation, à l'exception de l'Union européenne, qui avait reporté sa décision au mois d'août.

Boeing, aux prises depuis plus d'un an par la crise liée à son B737-MAX, cloué au sol après deux crashs meurtriers, a été frappé de plein fouet par la chute de la demande d'avions depuis que le coronavirus a paralysé le transport aérien et l'économie mondiale. Le groupe a annoncé récemment un programme de départs volontaires.

Selon la presse, le groupe américain, qui emploie environ 150.000 salariés dans le monde, espère ainsi réduire de 10% ses effectifs, un chiffre que Boeing n'a pas confirmé.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !