»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 22h15 Boeing +0,68% 380,070$
  • BA - US0970231058
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Boeing : les Etats-Unis suspendent à leur tour les B-737 MAX !

Boeing : les Etats-Unis suspendent à leur tour les B-737 MAX !
Boeing : les Etats-Unis suspendent à leur tour les B-737 MAX !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après l'Europe et de nombreux pays, les Etats-Unis vont interdire à leur tour aux Boeing 737 MAX de voler, après le crash d'un appareil d'Ethiopian Airlines, dimanche, qui a tué 157 personnes. Le président américain Donald Trump a fait part de cette décision, mercredi, devant des journalistes à la Maison Blanche.

A Wall Street, le titre de Boeing a replongé après les propos de Donald Trump, cédant 2,8% en séance. L'action du géant aéronautique est toutefois parvenue à inverser la tendance pour finir en hausse de 0,46% à 377,14$. Le titre Boeing a tout de même abandonné environ 11% depuis le début de la semaine. De son côté, le titre de Southwest Airlines, le plus gros client américain de cet appareil, est également reparti à la baisse d'environ 1% en séance, avant de finir en légère hausse de 0,42%.

"Nous allons décréter en urgence l'interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9", a déclaré le président américain. "La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue", a-t-il ajouté.

Donald Trump juge que "la complexité crée le danger"

Mardi, Donald Trump avait commenté le crash du Boeing d'Ethiopian Airlines en deux tweets, dans lesquels il estimait que "les avions sont devenus bien trop complexes pour voler". Selon le président américain, "les appareils d'aujourd'hui peuvent se passer de pilotes, et être conduits par des informaticiens du MIT", l'institut de recherche en technologies du Massachusetts. Il a poursuivi en jugeant que "la complexité crée le danger. Tout ceci à un coût très élevé mais pour très peu de gains".

"Je ne sais pas pour vous, mais je ne veux pas qu'Albert Einstein soit pilote. Je veux de grands professionnels du vol qui sont autorisés à prendre facilement et rapidement le contrôle d'un avion !", avait conclu le président américain.

Rappelons que la catastrophe aérienne survenue dimanche en Ethiopie à un B-737 MAX 8 est le deuxième accident de ce type d'avion en 5 mois, après le crash d'un appareil de Lion Air en Indonésie en octobre. Cet enchaînement a semé le doute sur la fiabilité de l'appareil, et fait courir à Boeing le risque de perdre des commandes et de devoir verser des dédommagements aux compagnies aériennes. Norwegian Air Shuttle, qui a cloué au sol ses 18 Boeing 737 MAX 8, a ainsi annoncé mercredi qu'elle allait exiger des réparations financières.

Des similitudes entre les deux accidents ?

Le moyen courrier Boeing 737, le "best-seller" de Boeing, est en service depuis plus de 50 ans et a été vendu à plus de 10.000 exemplaires. Mais le tout dernier modèle, baptisé MAX, a été lancé en mai 2017.

Lors des deux accidents récents, les avions étaient presque neufs, et avant le crash, le pilote a mentionné qu'il avait des difficultés peu après le décollage et a demandé à faire demi-tour pour rentrer à l'aéroport, avant de disparaître des radars.

Les premières conclusions de l'enquête sur le crash de Lion Air mettent en cause le nouveau système anti-décrochage du 737 MAX, ainsi qu'un problème d'informations erronées des capteurs d'incidence (AOA, Angle of Attack sensor).

Un dysfonctionnement sur ces AOA a pu conduire l'ordinateur de bord, pensant être en décrochage, à mettre automatiquement l'appareil en piqué alors qu'il faudrait au contraire le redresser. A la demande de l'agence américaine de l'Aviation civile américaine (FAA), Boeing a annoncé qu'un correctif logiciel serait apporté à ce problème au plus tard en avril.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com