»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/05/2019 à 22h15 Boeing -0,63% 352,790$
  • BA - US0970231058
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Boeing : le titre rebondit après le rapport sur le crash en Ethiopie

Boeing : le titre rebondit après le rapport sur le crash en Ethiopie
Boeing : le titre rebondit après le rapport sur le crash en Ethiopie
Crédit photo © Boeing

(Boursier.com) — L'action Boeing a rebondi de près de 3% jeudi soir à la Bourse de New York, après la publication du rapport préliminaire sur le crash du B-737 MAX d'Ethiopian Airlines, qui a fait 157 mort le 10 mars. Cet accident est bien lié, comme celui de Lion Air en octobre 2018, à un dysfonctionnement du système anti-décrochage du B-737 MAX, a conclu ce rapport, présenté jeudi par les autorités éthiopiennes.

L'action Boeing a fini jeudi à 395,86$ en hausse de 2,89%, mais elle cède encore plus de 6% depuis l'accident du 10 mars.

L'enquête préliminaire a montré que l'équipage a "effectué toutes les procédures répétées fournies par le constructeur, mais ne pouvait pas contrôler l'avion". Les enquêteurs éthiopiens ont donc demandé au constructeur aéronautique de procéder à un examen complet des systèmes anti-décrochage du 737 MAX (MCAS) avant de lui permettre de voler à nouveau.

Une certification envisagée "dans les prochaines semaines"

Les causes des deux accidents étant désormais parfaitement identifiées, les marchés espèrent que le problème pourra être réglé plus rapidement que si ces causes avaient été multiples ou difficiles à identifier.

Jeudi, le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, a reconnu la responsabilité du groupe et a présenté une nouvelle fois ses condoléances aux familles des victimes. Il a assuré que Boeing avait presque achevé la mise à jour de son système MCAS et qu'il anticipait une certification par les autorités aériennes de la FAA et une installation dans les appareils "dans les prochaines semaines ". "Quand le MAX reprendra les airs avec les modifications des fonctions du MCAS, il sera l'avion le plus sûr qui ait jamais volé", a en outre promis Dennis Muilenburg dans un communiqué.

Depuis le drame d'Ethiopian Airlines, les analystes financiers sont restés dans l'ensemble assez optimistes face aux difficultés du B-737 MAX qu'ils jugent passagères. Le 27 mars, la banque Citi, notamment, avait repris son suivi du groupe d'aéronautique et de défense avec un conseil d'"achat", visant un cours supérieur à 400$ par action, si le groupe parvenait à régler les problèmes du Boeing 737 MAX.

"Bien sûr, l'horizon à court terme est orienté vers l'urgence de remettre en service le B-737 MAX après les deux récentes tragédies", indiquait le courtier. Dans son scénario central, le plus probable, Citi envisageait que la flotte de B-737 MAX restera sur le tarmac pendant plusieurs mois, mais estimait que Boeing parviendra à régler le problème technique, et que l'appareil (le best-seller de l'avionneur américain) pourra ensuite reprendre sa carrière normalement.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com