Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/02/2020 à 20h43 Boeing -3,54% 294,770$
  • BA - US0970231058
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Boeing : le nouveau patron promet "humilité" et "transparence"

Boeing : le nouveau patron promet "humilité" et "transparence"
Boeing : le nouveau patron promet 'humilité' et 'transparence'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — David Calhoun a officiellement pris lundi ses fonctions de directeur général de Boeing, en remplacement de Dennis Muilenburg, emporté par la crise du B-737 MAX. M. Calhoun a appelé le groupe à être "humble" et "transparent", quelques jours après la révélation d'échanges d'emails entre des employés de l'avionneur, montrant qu'ils étaient au courant des défauts de l'appareil, et qu'ils se moquaient ouvertement des autorités de certification aérienne de la FAA.

"Cet avion est conçu par des clowns, qui à leur tour sont supervisés par des singes", pouvait-on notamment lire dans un message adressé par un salarié à ses collègues en 2016.

Une facture qui ne cesse de s'alourdir

Selon une source proche du nouveau dirigeant, M. Calhoun veut désormais "s'assurer que nous ayons une culture (d'entreprise) adéquate. Ce qui signifie être plus humble et transparent". Les déboires du 737 MAX ont déjà coûté 9,2 milliards de dollars à Boeing, une facture qui devrait encore augmenter lors de la publication des résultats du quatrième trimestre prévue le 29 janvier prochain.

Les dernières informations concernant les emails ont encore aggravé la crise de confiance que traverse Boeing, près d'un an après la décision de la FAA de clouer au sol l'ensemble de la flotte de B-373 MAX, après deux crashs meurtriers ayant fait 346 morts en Indonésie et en Ethiopie.

Le groupe américain a été contraint de modifier le système anti-décrochage de l'avion, mis en cause dans les deux accidents, et a annoncé la semaine dernière que les pilotes devraient suivre une formation sur simulateurs de vol avant de piloter l'appareil, ce qui va accroître le coût de l'avion pour les compagnies l'ayant commandé. Malgré ses efforts, Boeing attend encore le feu vert de la FAA, qui avait notamment peu apprécié les pressions de Dennis Muilenburg, dont la gestion de la crise a été jugée catastrophique.

"Renforcer notre approche de la sécurité"

David Calhoun va passer sa première semaine à Chicago, le siège social du groupe, et se rendra la semaine prochaine dans l'Etat de Washington (ouest), où se trouvent les principales usines du constructeur. Il visitera l'usine de Renton, près de Seattle, qui fabrique le 737 MAX, et celle d'Everett, productrice du 777/777X, du 767, du 747 et du 787.

"Ensemble, nous allons renforcer notre approche de la sécurité (des avions), améliorer la transparence et reconstruire la confiance avec nos clients, nos régulateurs, nos sous-traitants et les voyageurs", a déclaré David Calhoun dans un courrier adressé aux salariés et rendu public par le constructeur aéronautique. "J'ai confiance en l'avenir de Boeing, y compris dans le 737 MAX", a souligné M. Calhoun, ancien cadre dirigeant de General Electric et de la société d'investissements Blackstone.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com