Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/02/2020 à 19h33 Boeing +0,94% 307,006$
  • BA - US0970231058
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Boeing : commandes nettes négatives pour 2019 !

Boeing : commandes nettes négatives pour 2019 !
Boeing : commandes nettes négatives pour 2019 !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La crise du B-737 MAX a entraîné plus d'annulations que de commandes d'avions pour Boeing en 2019. Ainsi, le bilan commercial annuel du constructeur aéronautique américain, publié mardi, affiche un déficit de 87 appareils nets. Quant aux livraisons, elles ont chuté de 53% pour revenir à 380 avions.

Boeing est ainsi nettement battu par son rival Airbus, tant pour les commandes que pour les livraisons. Airbus a en effet livré 863 appareils l'an dernier (+8%), soit près de 2,5 fois plus que le groupe américain. Airbus a en outre enregistré 1.131 commandes brutes en 2019, dont 768 commandes nettes (en excluant les annulations ou les modifications de commandes).

Boeing a été plombé par l'effondrement de ses livraisons, après les déboires du B-737 MAX, dont la flotte est clouée au sol depuis mars 2019, après deux crashs meurtriers qui ont fait 346 morts. L'activité du groupe basé à Seattle a été très perturbée, le MAX représentant un peu plus de 80% de son carnet de commandes au 31 décembre. Le groupe a suspendu les livraisons du 737 MAX depuis le printemps et a été contraint de geler aussi sa production depuis le 1er janvier dernier.

"Cet avion est conçu par des clowns (...) supervisés par des singes"

Cette crise a déjà coûté au groupe 9,2 milliards de dollars, et son patron, Dennis Muilenburg, a été poussé vers la porte le mois dernier en raison de sa gestion jugée désastreuse de la crise... Une nouvelle estimation de la facture est attendue lors de la publication des résultats du quatrième trimestre, prévue le 29 janvier.

Sur le plan technique, Boeing a mis au point un correctif du logiciel anti-décrochage MCAS, mis en cause dans les deux tragédies, et a fini par recommander la formation des pilotes sur simulateur, après des années de résistance. L'autorité aérienne américaine, la FAA, n'a pas encore accordé une nouvelle certification de vol à l'appareil.

Le nouveau directeur général, David Calhoun a officiellement pris ses fonctions lundi, et a appelé le groupe à être "humble" et "transparent", quelques jours après la révélation d'échanges d'emails entre des employés de l'avionneur, montrant qu'ils étaient au courant des défauts de l'appareil, et qu'ils se moquaient ouvertement de la FAA."Cet avion est conçu par des clowns, qui à leur tour sont supervisés par des singes", pouvait-on notamment lire dans un message adressé par un salarié à ses collègues en 2016.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com