»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/07/2019 à 22h15 Boeing +0,32% 362,750$
  • BA - US0970231058
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Boeing : chute des livraisons en mai, l'absence du B-737 MAX pèse

Boeing : chute des livraisons en mai, l'absence du B-737 MAX pèse
Boeing : chute des livraisons en mai, l'absence du B-737 MAX pèse
Crédit photo © Boeing

(Boursier.com) — Les déboires du Boeing 737 MAX n'ont pas fini de peser sur le constructeur aéronautique américain. Boeing a fait savoir mardi que ses livraisons d'avions civils avaient chuté de 56% en mai, tombant à 30 appareils contre 68 en mai 2018. Les commandes nettes sur les cinq premiers mois de l'année sont restées négatives à -125 avions.

A Wall Street, le titre Boeing reculait mardi de 1,3% en séance, à 349,36$, accusant la deuxième plus forte baisse du Dow Jones (lui même en recul de 0,13%). Le titre a perdu plus de 17% depuis l'accident du B-737 MAX d'Ethiopian Airlines le 10 mars dernier.

Airbus prend de l'avance

Le fossé se creuse avec son concurrent européen Airbus (+1,9%), qui a livré 81 avions en mai, soit 59% de plus qu'il y a un an et 313 sur les cinq premiers mois de l'année (+40%). L'avionneur européen a par ailleurs engrangé 57 commandes nettes sur janvier-mai.

Boeing a dû stopper les livraisons de son moyen courrier 737 MAX à la suite de l'interdiction de vol frappant cet appareil à travers le monde après deux accidents meurtriers en cinq mois impliquant ce modèle. Le groupe a annoncé à la mi-mai avoir finalisé la mise à jour du système anti-décrochage de l'appareil, dont le dysfonctionnement est à l'origine des deux crashs, selon les enquêteurs.

Compagnies et actionnaires inquiets pour la sécurité

Le groupe basé à Chicago attend désormais le feu vert des autorités aériennes américaines et mondiales pour un retour en vol du B-737, qui pourrait intervenir pendant l'été. Par précaution, la compagnie American Airlines a fait savoir qu'elle avait annulé tous ses vols avec cet avion jusque début septembre.

Un important actionnaire de Boeing, le fonds Vanguard, qui détient 7,1% du capital, s'est de son côté dit "très inquiet" de possibles manquements dans les procédures de sécurité chez Boeing. En tant qu'actionnaires, "dans le cas de Boeing, nous nous attendons à ce que ses dirigeants, y compris son conseil d'administration, surveillent de près et maintiennent la sécurité de ses avions", a écrit Robert Maint, le responsable de la politique de gouvernance du fonds, dans une lettre à Boeing citée par le 'Financial Times'.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com