Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/06/2021 à 11h29 Innate Pharma -2,24% 2,970€

Biotechs : l'heure du rebond ?

Biotechs : l'heure du rebond ?
Biotechs : l'heure du rebond ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il y a plus d'un an, les analystes s'interrogeaient sur la formation d'une bulle spéculative dans le secteur des biotechnologies... Six mois plus tard, en juin 2015, le Nasdaq Biotechnology Index (NBI) atteignait un record historique, avant de chuter brutalement sous l'effet des deux crises boursières successives, celle d'août 2015, puis celle de janvier 2016... Ces purges ont ainsi fortement entamé le goût du risque des investisseurs pour un secteur industriel où le retour sur investissement est loin d'être garanti, compte-tenu des incertitudes sur l'issue des programmes coûteux de recherche & développement. En outre, les biotechs sont gourmandes en capitaux et ont besoin de lever régulièrement des fonds sur les marchés, ce qui pourrait devenir plus difficile si les turbulences actuelles se poursuivaient...

Le pire début d'année de tous les secteurs à Wall Street

L'indice des biotechs NBI affiche ainsi le pire début d'année de tous les secteurs à Wall Street. Même l'énergie et les matières premières, qui ont pourtant été matraquées par la baisse des cours du pétrole, n'ont pas fait pire. Le NBI a perdu 17% depuis le début de l'année (contre "seulement" -9,5% pour le Nasdaq composite), alors que l'indice S&P 500 de l'énergie a abandonné 13% et celui des matériaux de base a chuté de près de 14%.

Depuis son record historique du 20 juin 2015, l'indice Nasdaq des biotechs a désormais reculé de 29,5%, et les analystes sont partagés sur l'avenir du secteur dans un contexte d'inquiétude mondiale sur les marchés des capitaux.

La crainte d'un assèchement des sources de financement

Parmi les plus grosses capitalisations de l'indice NBI, Celgene perd 11% depuis le début de l'année, Amgen lâche 5,6%, Mylan 3,9%, Biogen cède 13,5%, Gilead 11,5% et Regeneron abandonne 14%, sans parler des plus petits dossiers dont certains sont en chute libre depuis le 1er janvier...

A la mi-janvier, à San Francisco, la 34ème "J.P. Morgan Health Care Conference", considérée comme la Grand Messe annuelle de l'industrie de la santé et des biotechs, s'est déroulée dans une ambiance de krach boursier rampant... Alors que l'aversion au risque est au plus haut, les investisseurs craignent ainsi que le secteur des biotechs, qui a besoin de lever régulièrement des fonds sur les marchés, par augmentation de capital ou par émission d'obligations, ne se retrouve face à des investisseurs plus frileux en 2016, ce qui pourrait remettre en cause des projets de développement de nouveaux traitements.

Cependant, si les analystes se montrent plus sélectifs, ils restent nombreux à continuer à privilégier le secteur qui, après sa récente chute, pourrait présenter certaines occasions d'achat. Par ailleurs, les fusions-acquisitions devraient se poursuivre à un rythme élevé cette année, un facteur qui soutient généralement les cours...

Fusions-acquisitions et élection présidentielle aux Etats-Unis

L'année 2016 a commencé en fanfare avec l'annonce d'une offre géante de l'irlandais Shire Pharma sur Baxalta pour environ 32 milliards de dollars, ce qui créera un leader dans les maladies rares. Parmi les récentes opérations géantes, Pfizer a annoncé sa fusion avec Allergan, et le français Sanofi a cédé son pôle santé animale à Boehringer Ingelheim, en échange des produits d'automédication du groupe allemand.

Aux Etats-Unis toutefois, à l'approche de l'élection présidentielle de novembre, le secteur de la santé pourrait encore rester sous pression, après les déclarations fracassantes, l'été dernier, de la candidate la plus probable côté démocrate, Hillary Clinton qui s'est élevée contre l'inflation des prix des traitements et des médicaments, et s'est engagée à réformer le système de santé pour limiter ces hausses de prix si elle est élue présidente, le 8 novembre 2016. Son principal rival côté démocrate, Bernie Sanders, a même proposé de mettre en place un système de sécurité sociale universelle, où les prix des médicaments seraient contrôlés...

En France, le grave accident thérapeutique de Rennes a contribué a accentuer la purge du compartiment des biotechs depuis le début d'année, des valeurs comme Erytech, Genfit, Onxeo, Metabolic Explorer ou AB Science perdant entre 20 et 30% depuis le 1er janvier... Dans un entretien accordé à l'agence 'Reuters' en marge du Forum économique mondial de Davos, la direction de Sanofi a déclaré jeudi "être très actifs en matière d'évaluation et de recherche d'opportunités"... Pourquoi pas dans le secteur biotechnologique, chahuté en bourse ? "C'est le segment sur lequel nous pourrions utiliser les M&A à un niveau comparable à celui de Genzyme", a-t-il précisé en référence au rachat du groupe américain pour 20 milliards de dollars en 2011... De quoi redonner quelques idées à certains boursiers et ranimer la flamme du secteur !

©2016-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !