»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/10/2018 à 15h25 Bic +0,67% 75,250€

Bic publie ses résultats du premier semestre dans un "environnement difficile"

Bic publie ses résultats du premier semestre dans un "environnement difficile"
Bic publie ses résultats du premier semestre dans un 'environnement difficile'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Bic publie un chiffre d'affaires au premier semestre 2018 de 959,3 millions d'euros, en baisse de 10,5% en publié et de 1,9% à base comparable. L'impact défavorable de la variation de devises (-7,4%) s'explique principalement par la dépréciation du dollar américain et du réal brésilien par rapport à l'euro. L'Europe a augmenté de 0,8% à base comparable. Les chiffres d'affaires de l'Amérique du Nord et des marchés en croissance ont baissé respectivement de 0,5% et de 6,3%.

Le taux de marge brute du premier semestre 2018 s'est établi à 52,9%, comparé à 52,3% au premier semestre 2017.
Le résultat d'exploitation normalisé du premier semestre 2018 était de 188,2 million d'euros, contre 218,2 million d'euros au premier semestre 2017, avec une marge d'exploitation normalisée de 19,6% versus 20,3% au premier semestre 2017.

Le résultat avant impôt était de 125,3 millions d'euros contre 193,6 millions d'euros au premier semestre 2017. Le résultat financier net était de 5,8 millions d'euros, comparé à zéro au premier semestre 2017. Le premier semestre 2018 a été impacté positivement par la réévaluation d'actifs financiers libellés en dollars américains par rapport à décembre 2017, particulièrement durant le deuxième trimestre.

Le résultat net part du Groupe était de 70.8 millions d'euros, en baisse de 45% en publié (et de 139,5 millions d'euros, en hausse de 8,4% avant la dépréciation du goodwill de Cello). Le taux effectif d'imposition était de 43,5% et de 28,1% hors impact de la dépréciation du goodwill de Cello. Le résultat net part du Groupe était de 22,2 millions d'euros au deuxième trimestre 2018 et aurait été de 90,9 millions d'euros hors impact de la dépréciation du goodwill de Cello.

Le résultat net Part du Groupe par action était de 1,55 euro, comparé à 2,76 euros au premier semestre 2017, en recul de 43,8%. Le résultat net Part du Groupe par action normalisé a diminué de 5% à 3,05 euros, comparé à 3,21 euros au premier semestre 2017. Le résultat net Part du Groupe par action du deuxième trimestre 2018 était de 0,49 euro, comparé à 1,70 euro au deuxième trimestre 2017 en recul de 71,2%. Le résultat net Part du Groupe par action normalisé du deuxième trimestre 2018 a diminué de 2,5% à 1,99 euro, comparé à 2,04 euros au deuxième trimestre 2017.

À fin juin 2018, la situation nette de trésorerie du Groupe était de 55,1 millions d'euros.

PERSPECTIVES 2018

"En 2018, nous prévoyons une progression du chiffre d'affaires comprise entre +1% et +3% à base comparable, les 3 catégories contribuant à la croissance. Les principaux facteurs pouvant affecter la performance des ventes comprennent la poursuite de la pression concurrentielle dans les rasoirs, de nouvelles réductions de stocks chez les distributeurs et la poursuite de la faiblesse de l'économie brésilienne" commente le groupe.
La marge brute sera affectée par une hausse du coût des matières premières et des amortissements plus élevés, tandis que nous continuerons à investir de manière ciblée dans le soutien à la marque et les dépenses opérationnelles.
Le résultat d'exploitation normalisé 2018 sera également impacté par la performance des ventes. "Sur la base de ces éléments, nous prévoyons une marge d'exploitation normalisée comprise entre 17% et 18%".

"Confrontés à des marchés difficiles au cours du premier semestre, nous avons continué à investir et à améliorer notre efficacité opérationnelle afin de nous donner les moyens de saisir toutes opportunités de croissance future.
Toutes les catégories devraient voir leur chiffre d'affaires progresser au cours du second semestre, grâce à une augmentation des ventes en ligne dans la papeterie aux Etats-Unis, au renforcement de notre distribution dans les briquets et au lancement de nouveaux produits dans les rasoirs.
Nos perspectives pour l'ensemble de l'année demeurent inchangées. Nous restons concentrés sur nos objectifs, capitalisant sur la qualité de notre marque afin de rester au plus près de nos consommateurs" explique Gonzalve Bich, Directeur Général de Bic.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com