»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/05/2019 à 17h35 Bic +1,19% 76,400€

Bic chahuté, la prudence domine

Bic chahuté, la prudence domine
Bic chahuté, la prudence domine
Crédit photo © Bic

(Boursier.com) — Début de séance compliqué pour Bic qui cède 5,4% à 85,4 euros. Le fabricant de stylos, briquets et rasoirs jetables Bic a publié des résultats 2018 en retrait et inférieurs aux attentes des analystes, avec une rentabilité dégradée et des ventes pénalisées par des effets de change adverses. Le bénéfice net part du Groupe a ainsi fondu de près de 40% en données publiées, à 173,4 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 1,95 MdE, en progression de 1,5% à base comparable mais en recul de 4,5% en publié. Le taux de marge brute s'est établi à 52%, comparé à 52,4% en 2017.

Nouvelle organisation

Le groupe, qui a engagé une revue opérationnelle depuis décembre censée se poursuivre encore plusieurs mois, prévoit d'ores et déjà une nouvelle organisation destinée à favoriser l'efficacité et l'innovation tout en améliorant sa distribution "omnicanal" ainsi que sa communication auprès des consommateurs. "A horizon 2022, le plan devrait produire tous ses effets avec une efficacité opérationnelle renforcée et une croissance long terme accélérée", précise Bic. La société envisage notamment de dégager au moins 20 millions d'euros d'économies annualisées dans un premier temps, d'augmenter de 20% le nombre de brevets déposés ou encore de porter à 10% la part du commerce en ligne dans ses revenus.

Prudence pour 2019, nombreux vents contraires

Pour 2019, Bic table sur une légère croissance du chiffre d'affaires à base comparable et sur une marge d'exploitation normalisée comprise entre 16,5% et 18%. Le management se montre néanmoins prudent : "Dans un environnement de marché toujours difficile, notre performance pourrait être affectée par des incertitudes macro-économiques et par la poursuite de la pression concurrentielle dans les rasoirs aux Etats-Unis... La hausse du coût des matières premières, l'évolution défavorable des taux de change et l'impact potentiel des volumes de vente sur les coûts de production affecteront la marge brute. Le résultat d'exploitation normalisé sera également impacté par des investissements supplémentaires dans le soutien à la marque".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com