Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/07/2020 à 11h30 Bernard Loiseau 0,00% 2,740€
  • ALDBL - FR0000066961
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Bernard Loiseau : les comptes se redressent en 2019

Bernard Loiseau : les comptes se redressent en 2019
Bernard Loiseau : les comptes se redressent en 2019
Crédit photo © Bernard Loiseau

(Boursier.com) — Malgré les mouvement sociaux de 2019, le groupe Bernard Loiseau affiche une augmentation de son chiffre d'affaires annuel de 9% à 10,95 millions d'euros, grâce à toutes les actions de diversification, de restructuration et de consolidation des activités engagées depuis les 4 dernières années.

Le résultat opérationnel est bénéficiaire de 28 kE, soit une progression de +463 kE, malgré le poids des dotations aux amortissements dus aux importants investissements des 3 dernières années.

Le résultat net consolidé est en amélioration de 289 kE en 2019, avec une importante réduction du déficit passant de -341 kE en 2018 à -52 kE en 2019.

Quel impact de la crise sanitaire ?

L'épidémie Covid-19 et ses conséquences sont des événements postérieurs à la clôture de l'exercice qui ne sont pas de nature à porter un ajustement sur les comptes clos au 31 décembre 2019.

La crise sanitaire de la Covid-19 impacte lourdement l'activité touristique, le secteur de la gastronomie et de l'hôtellerie. Les annonces du gouvernement ont conduit à la fermeture des établissements Bernard Loiseau à compter du 15 mars et jusqu'à nouvel ordre, par arrêté ministériel du 14 mars 2020. Cette décision de fermeture de la majorité des établissements a été suivie par la décision du confinement du 17 mars au 10 mai.

Le 28 mai 2020, le gouvernement a autorisé l'ouverture des bars et restaurants se trouvant en zones vertes en France, à partir du 2 juin 2020, avec un protocole sanitaire très strict. Le groupe Bernard Loiseau a pu mettre en place toutes les mesures qui lui sont applicables afin de compenser une partie de la perte de son chiffre d'affaires et faire face aux charges fixes sur toute la période de fermeture de tous ses établissements. Cela se traduit notamment par la prise en charge de 100% du chômage partiel versé aux salariés, et le report des charges sociales et fiscales (voire leur annulation future), et le report des échéances d'emprunt sur 12 mois.

Ces mesures garantissent la continuité d'exploitation du groupe tout au long de cette crise sanitaire.

Perspectives

Fin février 2020, l'activité du groupe Bernard Loiseau était en progression de 20 %, ce qui était très prometteur pour les résultats futurs. Face à la crise sanitaire de la maladie Covid-19, les entreprises du secteur du tourisme et de l'événementiel sont les plus touchées, car elles sont à l'arrêt total depuis le 17 mars 2020 et sont les dernières autorisées à ouvrir. Le gouvernement a mis en place un plan d'aide inédit pour accompagner les entreprises pendant toute cette période de crise économique.

Le groupe Bernard Loiseau a pu mettre en place toutes les mesures qui lui sont applicables afin de compenser une partie de la perte de son chiffre d'affaires et faire face aux charges fixes sur toute la période de fermeture de tous ses établissements.

Depuis l'annonce le 28 mai de l'autorisation du gouvernement d'ouverture des restaurants, le groupe Bernard Loiseau réfléchit à réouvrir progressivement ses établissements en fonction des réservations de chaque maison, tout en mettant en place les mesures sanitaires pour protéger et rassurer les clients et le personnel.

Les perspectives à court terme en 2020 et 2021 sont difficiles à évaluer à l'heure actuelle. Cela dépendra de l'évolution de la pandémie en France (et dans le monde) et des mesures de restrictions que le gouvernement décidera pour les prochains mois.

La stratégie de diversification des activités du groupe, avec le repositionnement haut de gamme de tous ses établissements, les investissements importants des trois dernières années sur le site de Saulieu, les investissements permanents dans tous les établissements pour garantir le niveau d'excellence, la stratégie de communication tant dans le domaine des relations publiques que dans celui des réseaux sociaux, ainsi que les différents axes de commercialisation ont presque permis d'atteindre l'équilibre en Bourgogne en 2019, et auraient dû permettre l'équilibre au niveau groupe s'il n'y avait pas eu un contexte social (gilets jaunes et grèves contre sur les réformes de retraite) très perturbé à Paris en 2019. Toutes les mesures de bonne gestion et de promotion sont toujours poursuivies.

La reconquête de la troisième étoile au Relais Bernard Loiseau reste le défi des prochaines années. Le groupe se donne tous les moyens pour y arriver. Le niveau de contrôle est renforcé pour maintenir le niveau d'excellence de toutes ses prestations, voire l'augmenter.

Enfin, le groupe reste en veille pour toute opportunité de développement, s'inscrivant dans son coeur de métier et susceptible de le renforcer.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !