Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/05/2021 à 22h15 Berkshire Hathaway -2,09% 430 258,00$
  • BRK.A - US0846701086
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Berkshire Hathaway : quand Warren Buffett et Munger allument Robinhood

Berkshire Hathaway : quand Warren Buffett et Munger allument Robinhood
Berkshire Hathaway : quand Warren Buffett et Munger allument Robinhood
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Toujours très suivie, l'assemblée générale de Berkshire Hathaway permet à Warren Buffett de livrer certains messages. Ce millésime 2021 était plutôt un bon cru puisque, comme à son habitude, l'oracle d'Omaha n'y est pas allé de main morte. Assis sur une montagne de cash, le milliardaire américain a mis en cause la frénésie autour des SPAC (special purpose acquisition company) qui ont permis de lever des centaines de milliards sur les marchés. Un phénomène que veut à tout prix éviter le gourou : "" Cela ne durera pas éternellement, mais c'est là que se trouve l'argent aujourd'hui". "C'est un tueur (ndlr : de transactions)".

Boosté par les milliards de dollars injectés dans le circuit par la Fed mais également par les plans de relance historiques du gouvernement Biden, le marché américain vole de record en record au point que Wall Street est devenue une sorte de casino géant : "l'envie de spéculer est très forte dans le monde entier et, de temps en temps, elle reçoit une énorme poussée et on en arrive à ce moment où il y a plus de gens qui entrent dans le casino que de gens qui en sortent chaque jour". Le dirigeant n'a d'ailleurs pas hésité à mettre en cause Robinhood et les autres courtiers plébiscités par les 'social traders' : Robinhood est devenu "une partie très importante de l'aspect casino". "Il n'y a rien d'illégal à cela, il n'y a rien d'immoral, mais je ne pense pas que vous construisiez une société autour des gens qui le font", a ajouté Warren Buffett.

Son acolyte Charlie Munger est allé encore plus loin : "c'est tout simplement horrible que quelque chose comme ça attire les investissements d'un homme civilisé et de citoyens décents", a-t-il déclaré. "C'est profondément mauvais. Nous ne voulons pas faire notre argent en vendant des choses qui sont mauvaises pour les gens".

Des déclarations évidement guère appréciées chez Robinhood. "Si l'année dernière nous a appris quelque chose, c'est que les gens sont fatigués de voir Warren Buffett et Charlie Munger qui agissent comme s'ils étaient les seuls oracles de l'investissement.... Et chez Robinhood, nous n'allons pas rester les bras croisés pendant qu'ils dénigrent les gens ordinaires qui prennent le contrôle de leur vie financière".

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !